Opération d’immersion de récifs artificiels : Les assurances d’Aminata Mbengue Ndiaye

news-details
PÊCHE

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Aminata Mbengue Ndiaye, préside, ce vendredi, 7 juin, une opération d’immersion de deux (2) épaves de bateaux, qui vont servir de récifs artificiels. Ce, pour faciliter la reproduction des poissons. L’exercice se déroule en haute mer, au large des côtes sénégalaises. Ces récifs vont permettre « très certainement l’augmentation de la ressource », exulte l’autorité de tutelle. Au micro de Radio Sénégal, elle déplore toutefois la faiblesse des moyens.

Elle dit : « L’activité qui nous réunit aujourd’hui rentre dans le cadre de la restauration des écosystèmes marins. Et la direction des Pêches maritimes, en collaboration avec la fédération sénégalaise de pêche sportive, a initié dans le cadre du plan national d’immersion des récifs artificiels, un projet d’immersion de trois (3) récifs, que nous sommes en train de mener aujourd’hui. Il y a eu un premier qui a été déjà fait, il y a quelques mois. Aujourd’hui, nous avons deux (2) récifs à immerger à Dakar. »

L’opération indique-t-elle, « entre également dans le cadre de l’accord avec l’Union européenne (UE). C’est inscrit dans la matrice des projets financés, dans l’accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable pour un montant qui n’est pas très très important, de 26 millions. Mais, je pense que dans les années à venir, il va falloir qu’on donne un budget beaucoup plus conséquent pour permettre vraiment d’avoir des résultats à la dimension des objectifs fixés en ce qui concerne la préservation et le développement de la ressource. »

Vous pouvez réagir à cet article