Organisation CAN 2019 : « Ce qui a fait défaut à l’Afrique du Sud »

news-details
CAN 2019

L’engagement a fait défaut à l’Afrique du Sud. La précision est faite par Me Augustin Senghor, membre du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) suite au choix porté sur l’Egypte pour accueillir la prochaine CAN. Les deux pays, Afrique du Sud et Egypte, étaient en compétition pour remplacer le Cameroun pour l’organisation.
« Il y avait des conditions sine qua none pour pouvoir confier l’organisation à un pays, précise Me Augustin Senghor. Et celle-là qui nous paraissait la plus importante, c’est l’engagement gouvernemental. Pour cet événement et pour tant d’autres, nous avons la chance d’avoir un président Macky Sall très engagé dans la dimension sportive. »

Aujourd’hui, indique, « c’est ce qui a fait défaut à l’Afrique du Sud. Il faut qu’on se dise les vérités. Nous sommes un comité exécutif responsable et ce qui a manqué, c’est l’engagement de l’Etat sud africain en tant que tel, un engagement formel comme quoi ils sont prêts à relever le défi, à remplir toutes les conditions pour que la compétition soit réussie parce que nous passons de 16 à 24 pays mais aussi des garanties financières, sécuritaires et autres nécessaires. L’Afrique du Sud n’a pas été capable de produire cette lettre, qui a fait défaut à son dossier et les gens, en toute responsabilité, ont décidé de la confier à l’Egypte, qu’on a sentie plus motivée de part sa fédération mais aussi de par son gouvernement, à accueillir cette grande manifestation. Ce sera une première et donc pour nous autres de la CAF, nous avons l’obligation pour l’honneur de l’Afrique d’en faire une réussite. »

Me Augustin Senghor réagissait au micro de la Rts depuis le Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio, qui abrite les CAF Awards, la cérémonie annuelle de récompenses des meilleurs acteurs du football africain. Sadio Mané est en lice pour le ballon d’or africain face à Mohamed Salah, tenant du titre, et Pierre-Emerick Aubameyang.

Vous pouvez réagir à cet article