Oumar Sall : « Le passage de l’analogie au numérique est un échec »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Coproducteur du film « Atlantique » avec la réalisatrice MatI Diop, sélectionné pour la Palme d’or du 72e festival de Cannes (France), Oumar Sall était ce dimanche l’invité de Jury du dimanche. Face au journaliste Mamoudou Ibra Kane, le producteur a décrié le passage de l’analogie au numérique. « Je dis que le passage de l’analogie au numérique est un échec parce que, à la base, il s’agissait de bataille de contenus », indique-t-il. Pis, il constate pour s’en désoler que tout ce qui a construit l’industrie cinématographique est battue en brèche par le numérique. « L’image est facile d’accès. Profiter du numérique, ce n’est pas seulement une question de décodeur ou d’antenne. C’était une bataille des contenus », déplore-t-il. A son avis, le numérique devait aider à impulser le dynamisme des jeunes, à revoir les cahiers de charges et ne devait pas s’arrêter à faire d’antenne et de décodeur.

Vous pouvez réagir à cet article