Ousmane Mbaye : « Il y a 23 milliards d’objets connectés dans le monde »

news-details
TECH

« Produits connectés de confiance » ! Tel est le thème retenu cette année pour la journée internationale des consommateurs célébrée ce vendredi par le ministère du Commerce en collaboration avec l’Autorité de régulation des marchés de télécommunication et des postes (Artp). Une occasion saisie par le Directeur du Commerce intérieur pour parler des objets connectés dans le monde. « Aujourd’hui, nous estimons les objets connectés à près de 23 milliards, soit trois fois plus que la population mondiale. Et cela donne une idée aujourd’hui sur l’amplitude des opportunités qu’offrent les objets connectés », a déclaré Ousmane Mbaye.

Pour sa part, le directeur des affaires juridiques de l’Artp indique que les objets connectés sont devenus une problématique prise en compte au niveau mondial notamment sous l’égide de l’Union internationale des télécommunications qui a mis en place un cadre légale. Selon Kalidou Gueye l’Etat du Sénégal, à travers la stratégie numérique 2015, a encouragé la prise en charge de cette problématique par des plans d’actions prioritaires. Poursuivant, il pense qu’on ne devrait pas juste voir le bénéfice offert par les objets connectés d’autant plus qu’à côté, il y a beaucoup de fléaux. Lesquels, à son avis, n’enlèvent en rien le mérite de ses outils. Ainsi, il faut mettre en place des outils juridiques techniques. « L’Etat du Sénégal l’a bien compris. Le Sénégal est l’un des pays qui a adhéré à la convention de l’union africaine sur la cyber-sécurité et, dans cette convention de Malabo, le chapitre 4 parle de données personnelles », a-t-il expliqué.

Vous pouvez réagir à cet article