PAPA MASSATA DIACK : "LA LIGUE DE FOOTBALL PROFESSIONNEL DOIT ÊTRE RENFORCÉE"

news-details
JURY DU DIMANCHE

Papa Massata Diack, le patron de Pamodzi (ancien agent marketing de la Fédération sénégalaise de football), continue de vaquer à ses activités et de porter un oeil intéresser à ce qui se passe dans le monde du marketing sportif. Invité du Jury du dimanche (JDD) de Mamoudou Ibra Kane, il s’est dit, d’ailleurs, très sollicité en Afrique. Toutefois, très remonté contre le Comité international olympique (CIO), il refuse de participer ni de près ni de loin aux Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de Dakar, reportés finalement en 2026 à cause de la pandémie de la Covid-2016.

"Pour les JOJ, je vous dit tout de suite que jamais je ne me mettrai à travailler dans un événement où il y a le CIO parce qu’ils ont eu le toupet de nous accuser et de se constituer partie civile. Je pense que je ne serai pas prêt à travailler avec le CIO", a-t-il répondu, catégorique.

Mais c’est tout le contraire pour les autres sports tels que le football, son domaine de compétente et de prédilection, et la lutte sénégalaise, s’est-il empressé d’ajouter, arguant que sa "passion du marketing sera en (lui) jusqu’à la fin de sa vie. "J’ai énormément de sollicitations de pays africains, pour le football", a-t-il assuré.

C’est dans ce sillage qu’il a soutenu que "le foot sénégalais a besoin de se ressaisir. Aujourd’hui, le soutien doit être apporté principalement à la ligue professionnelle. On est en train de négliger le fondement de notre football : la D1, la D2 et les activités nationales. On ne peut pas consacrer tous nos efforts à financer les équipes nationales. (Celles-ci) constituent un temps mais aujourd’hui, l’État et les sponsors de la fédération sénégalaise de football (FSF) doivent se focaliser sur cet objectif. On a un énorme potentiel footballistique mais il faut renforcer la ligue professionnelle de football."

Diack-fils n’a pas raté l’occasion d’encourager Didier Drogba dans sa volonté de devenir président de la Fédération ivoirienne de football. "Je lui souhaite bonne chance parce qu’il a choisi de devenir administrateur du foot."

S’agissant du report des événements sportifs, l’ex-conseiller de l’IAAF a approuvé, indiquant que "ça s’imposait parce que tous les événements sportifs ont été décalés comme la Coupe d’Afrique des Nations (CAN)." Mais il a prié pour qu’on trouve un vaccin d’ici le mondial, prévu en 2022, au Qatar.

Vous pouvez réagir à cet article