PAPA SOW SOLDE SES COMPTES AVEC TAPHA GUÈYE ET L’ÉCURIE FASS

news-details
LUTTE AVEC FRAPPE

Après les dysfonctionnements habituels, le face à face entre Papa Sow et Sitteu, précédé par la signature de partenariat entre le promoteur du combat, Pape Abdou Fall et le Directeur du Groupe E-média Invest, Mamoudou Ibra Kane, a été l’occasion pour le lutteur de Fass de solder ses comptes avec les responsables de son écurie.

Les questions-réponses entre les deux lutteurs et les journalistes ont duré plus d’une heure. La situation de Papa Sow, exclu de l’écurie Fass, a dominé les échanges. Les confrères qui voulaient savoir dans quel état d’esprit le Puma allait aborder ce combat, après son exclusion, ont été rassurés par le lutteur. « On peut m’exclure d’une association, mais de Fass, où je suis né et grandi, personne ne peut m’exclure. Je suis Fass. Tous les Fassois seront derrière moi pour ce combat et c’est Baye Ndiaye (le tambour major de l’écurie Fass) qui va assurer l’animation de mes "Touss" (danse) », a fait comprendre Papa Sow aux journalistes, avant de déballer, avec des menaces à peine voilées à l’endroit de l’ancien lutteur, devenu dirigeant de Fass, Tapha Guèye. « Certains devraient être mis dans des pneus arrosés d’essence et brûlés vifs... Que Tapha Guèye ne me pousse pas à dire des choses qui pourraient ruiner l’existence de Fass... »

Concernant sa licence, menacée d’invalidité avec cette exclusion, l’adversaire de Sitteu précise que l’accord entre lui et le promoteur a été scellé le 23 octobre 2019. Alors que son exclusion de l’écurie Fass a intervenue le 12 décembre 2019. Une manière pour Papa Sow de préciser qu’aucun doute ne pèse sur la légalité de sa licence auprès du Cng.

Vous pouvez réagir à cet article