PARC NIOKOLO KOBA : LE CONSERVATEUR ET SON ADJOINT RISQUENT 2 ANS DE PRISON

news-details
EXPLOITATION ILLÉGALE D’OR

2 ans de prison ferme, c’est la peine qu’encourent le conservateur du parc de Niokolo Koba et ses complices, attraits, ce vendredi, à la barre du tribunal de grande instance de Kédougou pour associations de malfaiteurs, corruption, activité minières illicites, détention et vente de substances sans autorisation et complicité d’activité minières, utilisation illicite de mercure. Selon « Le Quotidien », le parquet a tout de même requis la relaxe de Boubacar Dembo Tamba, correspondant de Sud Fm, le maire de Tomboronkoto et le maire de Ninéfécha. Lesquels ont obtenu la liberté provisoire. Le délibéré de cette affaire est fixé sur 4 juillet 2019.

Pour rappel, c’est suite à une dénonciation anonyme faisant état d’une intense exploitation illicite d’or entretenue par des chinois en complicité avec de hauts responsables de services techniques de la région de Kédougou que ce réseau a été démantelé. Cette exploitation se faisait à l’intérieur du patrimoine mondial de l’Unesco et réserve de la biosphère de 1981. C’est avec le lieutenant Sultan Diop, de connivence avec le conservateur du parc, que des chinois ont été autorisés à extraire de l’or moyennant de grosses sommes régulièrement versées. Il est d’ailleurs dit que le conservateur du parc, Amar Fall recevait, chaque semaine, 500 000 francs CFA, en plus d’une somme qu’il recevait par tranche, après chaque vente d’or.

Vous pouvez réagir à cet article