PARCELLES ASSAINIES : DISCUSSION ENTRE UN POLICIER ET UN MANIFESTANT

news-details
MANIFESTATIONS

Jeunes et policiers ont fumé le calumet de la paix, à l’angle Serigne Fallou des Parcelles Assainies. Où la tension était vive depuis ce matin après la mort d’un jeune, tué par balle. Il y a eu une vive discussion avant que les deux parties se donnent la main pour la fin des hostilités.

"Ce à quoi nous assistons, ne nous plait pas. On est fatigués. Beaucoup d’entre nous sont au chômage", s’est indigné l’un des jeunes s’adressant au commandant, qui a entamé la médiation.

"Il faut m’écouter parce qu’on n’a pas beaucoup de temps. Les autorités sont dans une logique d’apaisement, a-t-il souligné. Vous aussi, vous devez être dans cette logique. Ousmane Sonko pour qui vous vous battez, on l’a placé sous contrôle judiciaire mais c’est déjà quelque chose. Et vous continuez à manifester. Les enseignes que vous saccagez n’appartiennent pas aux Français. La marque est française mais c’est des Sénégalais qui y travaillent. Auchan a créé près de 1600 emplois directs. Il faut tenir en compte tous ces paramètres. Ne parlons pas des conséquences économiques des scènes de saccages et pillages."

"D’accord chef’’, acquiescera son interlocuteur. Avant d’inviter ses camarades à se replier.

La scène a été filmée à l’Angle Serigne Fallou des PA. Où d’autres foyers de tension persistent. D’autres franges de jeunes, qui ne l’entendant pas de cette oreille, poursuivent les jets de pierres. Les forces de l’ordre répliquent par des tirs de grenade lacrymogène.

La tension est très vive. Les travaux du BRT subissent la furie des manifestants.

Vous pouvez réagir à cet article