PARIS - LA VIE INFERNALE SOUS LES TENTES DES MIGRANTS DE LA PORTE DE LA CHAPELLE

news-details
REPORTAGE VIDE0

Les migrants africains et asiatiques ont encore investis le quartier parisien Porte de la Chapelle. Ils sont plusieurs centaines de jeunes ayant bravé la mer à partir de la Libye pour se retrouver sous le périphérique Nord Parisien. Les migrants sont obligés de faire la manche au quotidien pour survivre. Certains d’entre eux regrettent déjà leur voyage, non loin de la Préfecture de Paris ou ils attendent un asile, le souhait des Soudanais c’est de rejoindre l’Angleterre. Les Asiatiques tel que les Afghans et les Syriens sont plus tentés par l’Allemagne.

La France réputés pays des droits de l’Homme semble impuissant devant une telle situation. Des déguerpissements ont eu lieu dans ce même endroit il y a de cela deux ans, mais le phénomène de la migration continue de plus belle. Nous ne constatons que ceux qui s’en sont sortis pour le moment, car les chiffres quotidiennes sont devenues inconnus sur le nombre de migrants qui périssent en mer ou dans le désert.

Après quelques échanges avec eux on se rend compte qu’ils ont perdu tout lien social, la nature et l’environnement dans lequel ils vivent semble les déterminer. Organiser en groupe ils s’affrontent souvent violemment comme dans une jungle. Les mesures annoncées la Semaine dernière par Emmanuel Macron lors de son face à face avec la Presse sur l’asile et le regroupement familial ne décourage pas ces jeunes africains et asiatiques.

Vous pouvez réagir à cet article