PARRAINAGE : LE GOUVERNEMENT RÉPOND À L’UE

news-details
RAPPORT FINAL PRÉSIDENTIELLE

Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, réagit suite à la sortie de la mission d’observation de l’Union européenne (UE), recommandant l’abandon du parrainage-citoyen, dans son rapport final sur la présidentielle du 24 février dernier.

En réponse, le ministre de l’Intérieur apporte quelques précisions dans un communiqué. Lequel rappelle que « cette recommandation va au-delà de l’objet pour lequel l’observation électorale a été effectuée et dépasse le cadre de la présidentielle », soulignant que « le parrainage citoyen a existé pendant fort longtemps dans la législation sénégalaise. »

Poursuivant, Aly Ngouille Ndiaye ajoute que (le parrainage) a « juste fait l’objet d’une expansion aux partis et coalitions de partis politiques pour des besoins de rationalisation face à une inflation progressive des candidatures, et c’est en toute souveraineté que cette expansion a été faite par le peuple sénégalais à travers la représentation nationale. » Ainsi, assène-t-il : « Toute modification ultérieure sera le fait du peuple sénégalais souverain dans les mêmes formes. »

Vous pouvez réagir à cet article