PARTENARIAT AVEC BP : LE CORED AVERTIT, L’ANPS RÉPLIQUE

news-details
CAN EGYPTE 2019

Guerre à fleurets mouchetés entre l’Association nationale de la presse sportive (ANPS) et le Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de la déontologie (Cored). Le Conseil des journalistes qui a réagi au partenariat entre l’Anps et le groupe pétrolier BP a reçu une réplique au tâcle des journalistes sportifs. BP a promis un appui matériel et logistique aux journalistes pour la couverture de la Can qui s’ouvre en Egypte le 20 juin prochain.

Le Cored estime que ce partenariat est mal choisi dans le contexte actuel où BP est citée dans une affaire de corruption présumée.
Dans un communiqué, le Cored estime que ce partenariat pourrait être attentatoire aussi bien à l’image de l’ANPS et à l’éthique et à la déontologie qui régissent la profession de journalisme. Mais, malgré les mises en garde du Cored, l’ANPS persiste à maintenir ce partenariat avec BP Sénégal. Une attitude dénoncée par le Cored. « Rien ne justifie un tel comportement qui peut semer les germes d’un conflit d’intérêt dans une affaire qui n’est pas encore élucidée et où la posture des journalistes à équidistance des chapelles, pourrait aider l’opinion à avoir la bonne information », lit-on dans la note. D’après le Cored, cette attitude de l’ANPS foule aux pieds l’éthique et la déontologie qui entourent la pratique journalistique.

La réplique de l’ANPS

Réponse du berger à la bergère. La structure qui regroupe des journalistes sportifs sénégalais ne comprend pas l’attitude du Cored (Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie). « L’Anps qui n’est pas une Rédaction n’a aucun pouvoir d’imposer une quelconque attitude éditoriale à ses membres ; penser le contraire c’est proférer la plus grande insulte à l’endroit journalistes sénégalais. Soutenir un seul instant de la part du CORED que la presse sénégalaise serait capable de se censurer ou de prendre partie pour BP Sénégal parce qu’une association de journalistes sportives est sponsorisée par celle-ci pour un événement sportif, c’est dénuer aux professionnels des médias toute éthique et toute déontologie dans leur attitude professionnelle quotidienne », lit-on sur leur note rendue publique.
Babacar Fall

Vous pouvez réagir à cet article