image

PELÉ, L’ÉTERNEL

image

Le sport-roi perd son roi. La première étoile du football s’est éteinte. Le roi Pelé est mort ce jeudi 29 décembre, à l’âge de 82 ans, à l’hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo, au Brésil, des suites d’un cancer.

Pelé n’est plus. Edson Arantes do Nascimento quitte la scène d’ici-bas une dizaine de jours après que les rideaux se sont baissés à Lusail, sur la scène qui l’a tant célébré : la coupe du monde de football. Celle où il a régné sans partage, où il a laissé une empreinte indélébile par une performance inégalée même plus d’un demi-siècle plus tard. Triple champion du monde avec le Brésil (1958, 1962 et 1970), le natif de Tres Coraçoes, une petite ville entre Sao Paolo, Rio et Belo Horizonte, a été la toute première icône universelle du football et certainement la plus grande de toutes. Car au-delà des titres, des chiffres incroyables sur ses réalisations, il est surtout celui qui a amené la pratique du football à un autre niveau et est devenu sa première figure à dépasser le rectangle vert pour conquérir les terrains du marketing.

En 1970, déjà, Pelé était élu « Personne la plus célèbre de la planète » devant John Lennon, le pape Paul VI, Paul McCartney, Muhammad Ali, Paul Newman, la reine d’Angleterre Elizabeth II, Neil Armstrong, Elvis Presley, Clint Eastwood, Elizabeth Taylor, John Wayne et Barbra Streisand. Excusez du peu ! Quelques années plus tard, la marque "Pelé" était désignée comme deuxième plus grande marque du monde, derrière Coca-Cola et devant les compagnies de pétrole et gaz, les banques, les constructeurs automobiles, les compagnies aériennes, les titans des télécommunications.

C’est ainsi que sa figure fit le tour du monde à une époque où les moyens de communication n’étaient pas aussi viraux, inspirant des générations et touchant toute la planète.

À l’issue de sa brillante carrière de joueur, il a continué à scintiller sur d’autres scènes : Ambassadeur de l’ONU en 1977, ministre des Sports du Brésil de 1995 à 1998, ambassadeur de l’Unicef pour l’éducation, sa plus grande victoire aura sûrement été son influence dans le cessez-le-feu de deux jours de la guerre du Biafra au Nigeria où il organisait un match de bienfaisance.

Ses performances sportives, notamment celle unique de triple vainqueur du Mondial, ont également fait le tour du monde, racontées sous tous les formats possibles, parfois avec exagération peut-être, mais toujours à la mesure de la grandeur de sa légende.

BABACAR NDAW FAYE

30 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article