image

PETROSEN S’OUVRE AUX ETUDIANTS

image

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) a été le lieu de discussion autour de l’exploitation du pétrole et du gaz. Une occasion pour les étudiants d’avoir une idée sur la question liée à ces ressources. La rencontre a été organisée par la Direction générale de Petrosen Trading Services.

Depuis la découverte du pétrole et du gaz dans certaines zones du pays, les rencontres se multiplient. Chaque citoyen essayant d’avoir une idée sur ces ressources. Surtout qu’il est annoncé dans le courant 2023, les premiers barils. Dans cette logique, la Direction générale de Petrosen Trading Services a convié, le weekend dernier, les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) à une réunion pour discuter des opportunités offertes dans le cadre de l’exploitation des hydrocarbures.

Autour du thème « Métiers et opportunités du pétrole et du gaz », la rencontre était, en quelque sorte, une occasion pour les intervenants de revenir sur les possibilités d’emploi engendrées par la découverte de ces ressources. « Il faut noter que c’est une démarche qui répond à la Constitution qui dit que les ressources naturelles appartiennent au peuple. Donc, c’est tout à fait normal qu’on parle aux étudiants pour qu’ils comprennent les métiers du pétrole et du gaz. Les opportunités qu’il y aura avec leur exploitation », a dit Malang Sarr.

Les étudiants peuvent s’investir dans les domaines pétroliers et gaziers. Mais, cela doit s’accompagner d’une formation au préalable, de l’avis de M. Sarr. « Aussi, il y a beaucoup d’opportunités qui s’offrent avec ces ressources. On ne peut pas avoir seulement des géologues ou des géophysiciens. Il y a toute l’activité autour du pétrole et du gaz. Les étudiants peuvent travailler dans le secteur de façon directe ou indirecte. Mais la formation est nécessaire. Il faut qu’ils apprennent pour au moins maîtriser ce domaine ».

Ucad, l’endroit idéal pour discuter de la question
Le rendez-vous a été, aux yeux des étudiants « une bonne chose ». D’ailleurs, ils ont massivement répondu à l’appel. Ils ont félicité les initiateurs qui ont eu l’idée de les inclure dans les questions liées aux hydrocarbures. « C’est bon comme programme. Je pense qu’avec la découverte du pétrole et du gaz, il est très important de discuter avec les étudiants », a confié l’un d’eux. D’autres camarades saluent la pertinence du choix de l’Ucad : « L’université est un très bon endroit pour parler de ces questions là. C’est le Sénégal en miniature. En tout cas, ça nous a permis de comprendre pas mal de choses et surtout de connaître les opportunités qui s’offrent. »

El Hadji Fodé SARR (Stagiaire)

9 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article