PIERRE BENOIT MANGA, CAPITAINE DU CASASPORT : DU LABO AU TERRAIN

news-details
FOOTBALL

Titulaire d’une maitrise en Physique et Chimie, Pierre Benoit Manga a délaissé les salles de classe et autres laboratoires pour pratiquer le football. Notre correspondant est allé à la rencontre de ce crack des labos et des pelouses, qui est à sa huitième année au Casa Sport.

De Pierre Benoit Manga, son ancien coach Demba Ramata Ndiaye, disait que « sur un terrain de foot, il représente l’intelligence en mouvement ». Une expression bien à propos car le capitaine et milieu de terrain du Casa Sport est avant tout un crack. Pierre Benoit Manga est en fait un maitrisard en physique et chimie. « Après le Bac j’ai été orienté à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar et après quatre années j’ai obtenu ma maitrise en physique et Chimie. Après la maitrise je suis revenu à Ziguinchor pour jouer les navétanes et c’est par la suite que le Casa Sports m’a contacté », raconte le numéro 27 du Casa Sports. Le choix a été difficile pour Pierre Benoit Manga surtout que ses parents ont toujours voulu qu’il poursuive ses études. « Mes parents ont toujours voulu que je termine ce que j’avais commencé à l’université. »

J’ai fais des concours et ça n’a pas marché. J’ai réalisé que ma chance n’y était pas. Mais quand ils ont vu que mon amour pour le football grandissait de jour en jour ils ont fini par me laisser le pratiquer. Après avoir longuement réfléchi j’ai choisi le football en lieu et place des salles de classe et laboratoires ».
Après huit ans au Casa Sports, Pierre Benoit ne regrette pas son choix même s’il pense que le football ne lui a pas encore tout donné. « C’est vrai que ça été un choix difficile et que la carrière que j’ai choisie ne m’a pas encore fait de cadeau mais je vais continuer à persévérer espérant que ça va payer un jour ».

Le capitaine du Casa Sports grand fan du Real de Madrid et de son joueur Luca Modric son idole a pour objectif de gagner un trophée avec son club cette saison et aller monnayer ses talents à l’étranger.

Ecoutez la version audio ici

Vous pouvez réagir à cet article