PISCINE PARTY : 40 PERSONNES DÉFÉRÉES CE LUNDI, UN COUPLE DE DIPLOMATES LIBÉRÉ

news-details
VIOLATION DE L’ÉTAT D’URGENCE

Au moins, quarante personnes seront déférées ce lundi, 11 janvier, devant le Procureur de la République, pour violation de l’état d’urgence. Elles ont été arrêtées par la Gendarmerie de Ngor lors d’une ’’piscine party’’ aux Almadies, ce week-end. Seul le couple de diplomates a été relâché en raison de l’immunité diplomatique, rapporte L’Observateur dans sa livraison du jour.

D’après le récit du journal, la fête privée arrosée et avec chicha, a été dispersée avant-hier samedi. Aux bords de la piscine, belles filles, couples mariés, un couple de diplomates, des fils d’autorités et des anonymes, passaient un bon moment de farniente, avant l’intervention des pandores.

Les mis en cause, placés en garde-à-vue depuis lors, seront déférés aujourd’hui.

Vous pouvez réagir à cet article