PLAIDOYER POUR LA RECONSTRUCTION DU PONT ÉMILE BADIANE

news-details
An 19 du naufrage du Joola

Pour son dernier voyage, en 2002, ’’Le Joola’’ avait largué les amarres, à partir du port de Ziguinchor, où la cérémonie officielle de commémoration du 19e anniversaire du naufrage du bateau s’est tenue ce dimanche 26 septembre.

L’édile de la Ville, Abdoulaye Baldé, qui a salué les efforts de l’État dans le désenclavement de la Casamance, a toutefois plaidé pour la reconstruction du pont Emile Badiane afin d’éviter un autre drame. "La question de la construction d’un nouveau pont pour remplacer le pont Emile Badiane se pose également avec acuité au regard de la situation actuelle. En effet, nous avons déjà enregistré deux dérapages de camions qui sont tombés du pont et qui ont occasionné des victimes. Nous savons que le chef de l’État a intégré cette question parmi ses priorités mais il faudra agir vite pour éviter la survenance d’un quelconque drame", a-t-il alerté.

Renflouement de l’épave

De leurs côtés, les rescapés et les familles des victimes continuent de réclamer le renflouement de l’épave, en présence du ministre des Forces armées. "Ce désir nous libère. Le renflouement nous permettra de changer le deuil en allégresse, de reprendre la vie et de vivre pleinement avec sérénité. Il constitue un soutien et un élément essentiel pour notre reconstruction. Nous ne devons pas entamer un souvenir si cher par un cimetière marin. Dans notre sociologie, il n’existe pas de cimetière marin", a relevé, dans son discours, le président de l’Association nationale des familles des victimes et rescapés du bateau Le Joola, Boubacar BA.

La délégation gouvernementale, en compagnie des membres de l’association, s’est rendue sur le site où sera érigé le Musée-Mémorial Le Joola. En cours de construction, l’infrastructure devrait être inaugurée à l’occasion du prochain anniversaire, a indiqué le ministre des Forces Armées, Me Sidiki Kaba, dans son allocution.

En marge de la cérémonie, des prières et des moments de recueillement ont eu lieu au cimetière de Kantène où reposent 42 victimes du ’’Le Joola’’. C’est la même ambiance à Dakar où 145 corps avaient été inhumés au cimetière de Mbao. Des familles de victimes iront également se recueillir à Saint-Lazare. Des gerbes de fleurs seront aussi déposées sur la Place du Souvenir, sur la corniche Ouest où les familles demandent une réplique du Mémorial-Musée.

Vous pouvez réagir à cet article