image

PLUIE D’HOMMAGES

image

Le football sénégalais surfe sur un vent de performances après le sacre des Lions, le premier du Sénégal depuis 1957, à la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Cameroun 2021, et la qualification dix ans après des Lionnes. Mais, des notes tristes perturbent cet état de grâce. El Hadji Malick Sy Souris, décédé ce vendredi 25 février 2022, rejoint les regrettés Jules Bocandé, Bruno Metsu, Demba Sall Niang, Pr Fallou Cissé, parti il y a 4 ans, jour pour jour, Pape Bouba Diop, Mansour Wade (entraîneur des gardiens en 2002), Mbaye Ndoye (alors vice-président) parmi les acteurs de l’épopée 2002.

Mbagnick Ndiaye, ancien ministre des Sports

« A mon avis, il est parti très heureux après avoir vu cette Coupe »
« Je viens d’apprendre la terrible nouvelle. J’ai connu El Hadji Malick Sy Souris quand j’étais en activité au ministère des Sports. En 2002, nous avons partagé toutes ces deux campagnes, celle de Bamako (Mali 2002), et celle de Corée-Japon, donc, la Coupe d’Afrique et la Coupe du monde. Depuis lors, nous avons entretenu de très bonnes relations. Il fut un de mes grands conseillers lorsque j’ai eu la chance et l’honneur d’être nommé ministre des Sports par le président de la République, Macky Sall. El Hadji Malick Sy Souris était un homme très pieux, très serviable, un homme à l’écoute des souffrances des autres. Un homme qui a toujours aidé le mouvement et le milieu sportifs. Il a dirigé pendant plusieurs années l’Association des anciens sportifs et des anciennes gloires. Il est parti mais il laisse un grand vide. Il est parti au moment où on a gagné la Coupe d’Afrique des Nations. Il a cherché par tous les moyens à gagner cette Coupe pendant qu’il était aux affaires au niveau de la Fédération. A mon avis, il est parti très heureux. Cette Coupe qu’il souhaitait tant gagner, il l’a vue et il est parti. Qu’il repose en paix ! »

Mbaye Jacques Diop, conseiller en com’ du ministère des sports

« Le jour où il recrutait Bruno Metsu »
« 2002, c’est lui. Je me rappelle quand il recrutait Bruno Metsu, personne ne connaissait (ce dernier). Il m’a appelé le jour même de l’arrivée de Bruno Metsu pour me dire qu’il fallait aller à l’aéroport avec l’ancien Directeur technique national (Dtn), Mama Sow, pour aller le chercher et le conduire à l’hôtel Novotel. Le lendemain, le président El Hadj Malick Sy Souris, qui était membre du Conseil d’administration du Port de Dakar, nous a trouvés là-bas pour leur prise de contact ».

Joseph Ndong, ministre des Sports lors de l’épopée de 2002

« Il a réussi à balayer ces manquements que j’avais »
« Souris, j’ai effectivement travaillé avec lui. Il était un homme avec des qualités extraordinaires. Quelqu’un de vraiment rare parce qu’il était pétri de qualités en sa personne. D’abord, c’était un homme qui ne voyait pas certains clivages. Il aurait pu dire : ‘’Je ne suis pas du même parti que Joseph. Je ne suis pas non plus de la même orientation du point de vue religieux’’. Mais, il avait mis tout cela de côté pour travailler avec moi. Comme vous le savez, je ne suis pas un expert ni un grand administrateur sportif. J’aimais le sport, mais lui, quand il est arrivé, il a réussi à balayer ces manquements que j’avais et à permettre à notre football d’aller de l’avant. C’est pour cela que je peux dire que le Sénégal a perdu un grand homme. Nous prions Dieu qu’Il l’accueille en Son Paradis. Qu’Il lui rétribue tout ce bien qu’il a fait et l’estime qu’il a (gagnée) au niveau de nos cœurs ».

Les hommages de Macky Sall et de Me Augustin Senghor

Me Augustin Senghor, qui dirige actuellement l’instance faîtière du foot sénégalais, a salué la mémoire d’un homme aux « valeurs multidimensionnelles » qui a écrit « les plus belles pages » de ce sport dans son pays. Le défunt fut « un sportif de renommée et un dirigeant hors pair », a rappelé le chef de l’État, Macky Sall, qui a souligné qu’El Hadj Malick Sy « Souris », ancien ministre, a rendu « avec patriotisme et fierté un grand service au football sénégalais ». En décembre dernier, le monde sportif était endeuillé suite au décès d’une autre icône du Sport, Lamine Diack.

Dié BA

26 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article