PLUS DE 350 PIROGUES À L’ARRÊT À CAUSE DE LA FERMETURE DE LA FRONTIÈRE MAURITANIENNE

news-details
ÉCONOMIE MARITIME

Les populations de Rosso Sénégal s’insurgent contre la fermeture de la frontière, depuis plus d’un an, entre leur localité et Rosso Mauritanie. À les en croire, à cause de cette mesure, plus de 350 pirogues qui faisaient la navette entre Rosso Sénégal et Rosso Mauritanie sont à l’arrêt.

Pour se faire entendre, elles comptent battre le macadam le 5 avril à Rosso. Selon le coordonnateur d’urgences Panafricanistes, dans les colonnes de L’AS, ces pirogues employaient 500 personnes qui gagnaient entre 10 000 et 15 000 francs CFA par jour. Ainsi, alerte-t-il, les pertes engendrées par cette mesure dépassent le milliard de francs CFA.

Vous pouvez réagir à cet article