PLUS DE 6,5 MILLIARDS FCFA MISÉS SUR LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE

news-details
COOPÉRATION SÉNÉGAL / UE

10 millions d’euros, soit un peu plus de 6,5 milliards FCFA, c’est la somme financée pour l’exécution du Programme qui a duré de 2017 à fin mai 2021. Le bilan révèle que plus de 900 personnes entre policiers, gendarmes et douaniers ont été formées.

Le Programme de coopération pour la sécurité intérieure entre le Sénégal et l’Union Européenne (Sensec-UE), est clôturé aujourd’hui le 27 mai 2021 en présence du ministre de l’intérieur Antoine Félix Diome et de Mme Iréne Mingasson, ambassadrice de l’Union Européenne au Sénégal. À l’origine, l’objectif du programme était le renforcement des capacités en matière de lutte contre le crime organisé et le terrorisme, le contrôle et la surveillance des frontières et l’appui à la bonne gouvernance du secteur de la sécurité intérieure.

La cérémonie de clôture tenue aujourd’hui était l’occasion de faire le bilan sur les activités déroulées tout au long de la durée du programme. Un bilan qui semble ravir le ministre de l’intérieur Antoine Félix Diome qui a remercié l’Union Européenne pour l’exécution du Programme.

Le nouveau Centre de Formation National de la Police Judiciaire au bénéfice de la Gendarmerie Nationale doit son existence à ce programme. Un dispositif de surveillance et de contrôle des frontières terrestres et maritimes à travers la construction de quatre postes frontaliers conjoints police/douanes, trois antennes de la Division Nationale pour le trafic des migrants, deux hangars aériens et deux détachements fluviaux, tous ont été mis en place grâce au programme. Mais également, la construction d’un commissariat pilote à Mbao conçu de manière à constituer un modèle en matière d’accueil et d’accès à la justice pour les populations vulnérables.

Le partenariat de l’UE a comme cœur de métier, la formation et la professionnalisation. C’est d’ailleurs à ce niveau qu’ils ont vraiment insisté. L’ambassadrice de l’Union Européenne, Mme Iréne Mingasson explique. « Nous avons mis un accent très fort sur la formation des effectifs. La professionnalisation des effectifs qui sont confrontés à des situations souvent très difficiles ; la formation est vraiment au cœur de notre dispositif d’assistance ».

L’Union Européenne reste engagée à continuer la coopération dans le domaine sécuritaire dans le futur avec le Sénégal en bâtissant sur ces résultats encourageants.

Vous pouvez réagir à cet article