image

« PLUS DE 90% DES FLUX COMMERCIAUX ET DES DONNÉES TRANSITENT PAR LES OCÉANS » (MACKY SALL)

image

Le président de la République, Macky Sall, a inauguré, ce lundi, l’École de la Marine nationale située au cœur du Camp général Mountaga Diallo de Bel Air. Le chef de l’État estime que nous devons poursuivre la mise à jour de nos capacités humaines et matérielles pour exercer pleinement notre souveraineté sur l’espace maritime relevant de notre juridiction nationale.

A cette occasion, le chef suprême des armées a rappelé qu’avec une façade côtière longue de plus de 700 km, notre territoire marin, soit plus de 212 000 km2, est plus étendu que notre territoire terrestre. En outre, a-t-il déclaré, nombre de nos compatriotes doivent leur existence à des activités halieutiques diverses. Il s’y ajoute l’aspect télécommunication notamment la pose de câble sous-marin. Non sans oublier la découverte d’importants gisements d’hydrocarbures offshores qui renforcent la vocation maritime de notre économie.

C’est la raison pour laquelle, il a soutenu que notre sort est lié à la mer au regard des zones et des ressources à surveiller, à exploiter et à gérer. « Ainsi, plus de 90% des flux commerciaux et des données informatiques transitent aujourd’hui par les océans. Malheureusement, a t-il regretté, tout cela nous expose aussi aux risques et périls liés à la situation de notre notre pays côtier. Je pense à la pêche illicite, non déclarée et non règlementée, à la piraterie, aux réseaux d’émigration clandestine, à la pollution marine, au trafic de drogue, d’armes, et j’en passe », a-t-il dit.

Selon toujours le président de la République, il tient à la montée en puissance de notre marine nationale. C’est le sens des importants moyens budgétaires qu’ils ont consentis en vue d’acquérir des navires dotées des systèmes de combat de dernière génération. « Au regard des enjeux, ce renforcement considérable de capacités matérielles et logistiques de notre marine est un acte de souveraineté de première importance pour protéger notre sécurité et notre économie. (…) Il n’y a d’armée sans hommes et femmes qui incarnent son âme, sa force et son intelligence stratégique et tactique », a dit le président pour qui, cette école vient à son heure pour répondre au besoin pressant de formation de marins militaires compétents capables d’opérer convenablement et d’entretenir la flotte militaire moderne que nous sommes en train de bâtir.

C’est sur ces entrefaites qu’il a annoncé dès le début de l’année 2023, la livraison d’un navire dénommé le « Walo » doté de système extrêmement moderne et qui sera suivi de deux autres navires dans des séquences de six mois.

Pour sa part, le contre-amiral Oumar Wade, chef d’Etat-major de la marine nationale, évoquant un outil de défense crédible et moderne, a déclaré que l’EMAN, construite selon les normes internationales et dotée d’équipements modernes, aura pour mission d’assurer la formation militaire, technique, et maritime des marins dans les différentes spécialités de la Marine nationale.

Cheikh Moussa SARR

13 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article