image

PLUSIEURS BLESSÉS DÉNOMBRÉS

image

La violence continue de secouer la campagne électorale. Pikine a été hier le centre de la violence. Des partisans de Yewwi Askan Wi et ceux de Benno Bokk Yakaar se sont violemment affrontés, occasionnant 05 blessés dont un dans un état critique.

Les deux camps se renvoient la responsabilité de cette violence.
« Nous avons enregistré 05 personnes blessées dont une gravement. Les auteurs sont des nervis envoyés par le maire sortant. Ils étaient armés de couteaux, de coupe-coupe et de pierres. Ils ont caillassé tous nos véhicules. Mais nous n’allons pas céder. Nous avons pris un huissier pour faire le constat et après, nous comptons porter plainte contre ces voyous » a fait part Daouda Gueye, tête de liste de la coalition de Yewwi Askan Wi dans la commune de Pikine.

Les partisans du maire sortant Issakha Diop accusent Daouda Gueye
« Nous avons un investi qui habite au quartier Cocotier. Notre coalition a jugé nécessaire de le rencontrer sous forme de RPI. A notre grande surprise, lorsque le maire a pris la parole, les partisans de Daouda Gueye sont venus en groupe avec des machettes pour saboter notre rencontre. Ils ont même blessé le monsieur qui devait faire le RPI avec nous. Ce sont les éléments de Yewwi qui sont venus nous provoquer. Étant donné que nous avons des jeunes qu’on maîtrise et qu’on ne maîtrise pas, ces jeunes sont allés saccager leur siège. C’est ça la version originale », avance Mame Thierno Sow, le porte-parole du maire sortant de Pikine.

Boudal NDIATH

19 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article