PLUSIEURS MILLIONS PERDUS, LE DÉSESPOIR DES COMMERÇANTS

news-details
INCENDIE AU MARCHÉ DE TAMBACOUNDA

Le marché central de Tamba a pris feu, ce mardi nuit, 26 mars. C’est aux environs de 22 heures que l’incendie s’est déclaré. Même si des pertes en vie humaine ne sont pas enregistrées, les dégâts matériels sont énormes. Des millions de francs CFA seraient partis en fumée.

22 heures passées, quand une épaisse fumée se signale dans le ciel. La nouvelle est allée vite, c’est le marché central qui brûle. Tout le monde s’y rue. Sur place, les gens ont assisté impuissants, pendant plusieurs minutes, à la propagation des flammes, ravivées par le vent. Il n’y avait pas d’issue de secours encore moins de passage. Tout était obstrué par les marchandises et autres étals des commerçants. Le feu n’attendant pas, a continué son avancée destructrice. Attisées par le vent, les flammes se sont intensifiées réduisant ainsi en cendre les nombreux étals et cantines.


« Nous irons tous en prison »

Les dégâts sont immenses et les conséquences incalculables. L’allée partant du centre des oeuvres catholiques jusqu’au fond vers le nord, rien n’aura échappé. Heureusement, l’arrivée de la pelle mécanique déployée par la mairie, va beaucoup contribuer à sauver les lieux. L’engin a réussi à déblayer un grand passage pour les sapeurs pompiers qui ont, eux aussi, assisté impuissants pendant des minutes, à l’ampleur des dégâts. C’est seulement après près de deux tours d’horloge qu’ils réussiront à maîtriser le feu. L’irréparable était déjà là.

Selon les estimations des commerçants, des dizaines de millions de francs CFA seraient réduits en cendre. Les marchandises complètement calcinées. « Nous irons tous en prison, si l’Etat ne nous aide pas. Nous avions contracté des prêts pour acheter des marchandises. Voilà que tout est parti dans les flammes », pleure une commerçante, désespérée.

C’est l’occasion d’assainir le marché

Mame Balla Lô, maire de la Commune, s’est rendu au marché Central pour apporter son soutien aux commerçants. « C’est vraiment désolant. Nous compatissons à leur douleur », a lâché atterré le maire. « C’est l’occasion d’assainir complètement le marché. Il y avait une occupation anarchique des lieux. Les commerçants avaient mal occupé les lieux sous l’oeil complice des autorités. Maintenant que l’irréparable s’est produit, tout le monde s’acharne sur n’importe qui. De toutes les façons, rassure Mame Balla Lo, il va être procédé à une régularisation de la situation. »

Il ajoute : « Déjà, hier lundi, une rencontre avait été initiée dans ce sens en présence du préfet, des représentants des commerçants, de la police, entre autres, pour statuer sur la question. Un délai de 15 jours leur avait été donné pour quitter les lieux. Malheureusement, le drame s’est signalé aujourd’hui. Seulement, nous réitérons notre ferme volonté de régulariser la situation au bénéfice de tous », promet le maire.

Vous pouvez réagir à cet article