image

PORTE-ÉTENDARD DE LA DIPLOMATIE RELIGIEUSE EN AFRIQUE

image

Le khalife de la Fayda, Cheikh Mouhamadoul Mahi Niass, perpétue la longue tradition d’une diplomatie religieuse qui a longtemps permis au Sénégal d’être une référence internationale en matière de médiation.

Son récent succès n’est pas anodin, si l’on connaît le poids de la Fayda Niassene aussi bien en Afrique que dans le monde entier.
Le saint homme El hadj Ibrahima Niasse, né en 1900 à Taiba Niassene, a très tôt eu une vision panafricaine de l’islam et sa compréhension de la géopolitique et de la géostratégie l’ont amené à conquérir le monde arabe et plus particulièrement la partie anglophone de l’Afrique.
Il ne sait point limité à apprendre l’arabe et le français, il a très tôt su que l’anglais était la langue sur laquelle la Fayda devait s’appuyer pour s’imposer dans tous les foyers du monde.

Pour rappel la BBC touche 468 millions de personnes à travers le monde, là où la RFI touche à peine 40,5 millions de personnes. En anglais facile le Khalife cheikh Mouhadoul Mahi Niasse en se déplaçant au Soudan : "He meant business". Il savait le poids diplomatique du Sénégal mais surtout l’influence de la Fayda Tidianiaya dans le monde anglophone. Elle est la seule tarikha au Sénégal qui s’est implanté au Nigeria après le passage du Prophète Noir, El hadj Oumar Foutiyou Tall (RTA) qui revenait de son pèlerinage de la Mecque.

Le fait d’avoir pu réconcilier les différentes franges du conflit civil au Soudan, plus de 30 factions, est un immense succès pour le Sénégal. Ce succès est d’autant plus symbolique au moment où les organisations internationales comme l’ONU et l’UA ont lamentablement échoué.

N’oublions pas le rôle politique joué par Thierno Saidou Nourou Tall, Serigne Abdou Ahab Mbacké, Pèdre Diop, Monseigneur Thiandoume et Ahmed Iyane Sy et d’autres illustres saints, dans la cohésion sociale et la paix au Sénégal.
Le rôle central de feu Thierno Mountaga Tall pour ramener la paix dans le cadre du conflit entre le Sénégal et la Mauritanie.

Nul ne peut parler de diplomatie religieuse sans citer l’incontournable Serigne Abdoul Aziz Dabakh et son homonyme Abdoul Aziz Al Amine. Aujourd’hui nous retrouvons toute cette combinaison à travers la personne du Khalife Serigne Mountakha Mbacké dont le sourire peut apaiser toute âme perdue. Les récents événements de Mars 2021 en sont une parfaite illustration.

A ces côtés il peut compter sur le Khalife de la famille Oumarienne, Thierno Bachir Tall, le Rassembleur et le Khalife des Tidianes Serigne Babacar Mansour Sy, le Constant. Le khalife Thierno Madani Tall, le serviteur de la Communauté Oumarienne, leur sert de courroie de transmission.

Toute cette belle diplomatie est soutenue par les chérifes et la famille Kounta qui sont les tapis verts de l’islam en Afrique.
Toutes nos félicitations au Khalife Mouhamadoul Mahi Niasse.
Qu’Allah nous gratifie de leur sagesse.
Vive la diplomatie religieuse du Sénégal.

Cheikh Oumar SY, ancien député

3 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article