image

POUR SE PRÉMUNIR D’OMICRON, LE MAROC CRÉE SA PROPRE BULLE

image

Arrivés à Yaoundé depuis lundi, les Lions de l’Atlas du Maroc ne font pas dans la dentelle. Logée à l’hôtel Mont Fébé, un des hôtels phares de la ville, la délégation marocaine a décidé de congédier tout le personnel trouvé sur place. La psychose de la pandémie de Covid 19 est passée par là.

Cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations se jouera dans un contexte particulier. Reporté un premier temps à cause des ravages de la pandémie du coronavirus, le tournoi continental a fait l’objet de plusieurs polémiques, notamment avec les clubs européens qui prétextaient le Covid 19 pour chercher à retenir les footballeurs africains engagés par leurs sélections respectives. Maintenant que tous (ou presque) les obstacles sont levés, les équipes nationales comptent réduire, autant que possible, les risques de contaminations au virus et son nouveau variant. Pour le Maroc, cela passe tout simplement par une bulle.

La délégation officielle du royaume chérifien, arrivé ce lundi à Yaoundé, a décidé de libérer tout le personnel du grand hôtel Mont-Fébé, situé au sommet du mont éponyme. Cette mesure radicale s’explique, selon nos confrères marocains d’Al Ahdath al Maghribia, par la volonté de ne prendre aucun risque avec un personnel dont une partie pourrait faire des déplacements non maîtrisés. Pour parer à toute éventualité, le Maroc a donc décidé de libérer tout le monde, mais en prenant entièrement en charge leurs émoluments durant la période où ces agents auront droit à des congés payés par le royaume.

Pour faire le travail nécessaire dont s’occupaient les employés, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a déplacé quatre femmes de ménage et des agents chargés de s’occuper de la restauration des joueurs de Vahid Halilhodzic et des officiels logés audit hôtel qui a même été entièrement stérilisé. De même, toute la literie a été changée. Last but not least, six employés d’une agence privée marocaine font également partie du voyage royal et travailleront avec les autorités camerounaises pour veiller à la sécurité de la délégation qui sera, à coup sûr, dans une bulle dont les entrées seront scrupuleusement filtrées à défaut d’être interdites. De quoi dire qu’une grosse logistique a été déployée du Maroc au Cameroun.

Reste à savoir si tout ce dispositif suffira à freiner la propagation du virus au sein de la tanière des Lions de l’Atlas, qui devront défier d’autres sélections et utiliser les mêmes installations sportives que des adversaires qui n’auront pas forcément la même rigueur. Le Maroc figure dans la Poule C, avec le Gabon, les Comores et le Ghana. C’est l’une des deux poules logées à Yaoundé, avec celle du Cameroun (poule A), pays hôte de la compétition.

Babacar Ndaw FAYE, envoyé spécial au Cameroun

5 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article