POUR VENDRE DES TERRAINS, Y. DIOP SE FAISAIT PASSER POUR LE MAIRE DE MALIKA

news-details
SOCIETE

Y Diop est dans de sales draps. Faisant croire qu’il était le maire de Malika, il a tenté de vendre, avec son présumé complice, le courtier M.B Samb, des parcelles sur la base de faux cachets.

Interpellés par la Section de recherches de la Gendarmerie, ils ont été déférés devant le parquet avant d’être placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, faux et usage de faux en écritures privées et trafic de migrants.

D’après le journal Le Soleil, les deux individus s’activaient aussi dans la confection de faux documents de voyage pour des candidats à l’émigration clandestine. Les mis en cause ont pu se procurer des imprimés déjà estampillés du cachet du maire de Malika. Ce dernier a d’ailleurs déposé une plainte.

Au cours de la perquisition du domicile de Y. Diop, les hommes du commandant Abdou Mbengue ont pu mettre la main sur des imprimés vierges d’actes de vente de parcelles à usage d’habitation, des imprimés vierges d’ordre de recettes, un ordinateur et une imprimante qui servaient à confectionner les faux documents, des passeports et autres documents de voyage de candidats à l’émigration clandestine et des imprimés déjà remplis.

Vous pouvez réagir à cet article