image

POURQUOI AïSSATA TALL PLAIDE POUR DES FORCES LOCALES

image

Le ministère des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a organisé jeudi, la cérémonie de lancement de la huitième (8è) édition du Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité. Cette année, il aura lieu les 24 et 25 octobre prochain. Le thème retenu est : « L’Afrique à l’épreuve des chocs exogènes : défis de stabilité et de souveraineté. » Par la suite, Aissata Tall Sall, ministre des Affaires étrangères s’est prononcée sur la volonté de la junte au pouvoir au Mali de lever toutes les sanctions de la Cedeao.

« Nous notons avec satisfaction comment le Mali est en train de tenir l’agenda de la Transition pour un retour à l’ordre constitutionnel. C’est vrai que le Mali plaide pour une levée totale des sanctions de la Cedeao. Qui avait un tableau de levée progressive. Le Sommet des chefs d’Etat en avait décidé ainsi. Peut-être au prochain sommet, cette question pourrait être reposée. L’essentiel est que le Mali reste dans le carré de la Cedeao et de l’Union africaine. Nous avons toujours voulu accompagner le Mali dans le processus de retour à l’ordre constitutionnel », a-t-elle dit en marge d’une conférence de presse organisée lors du lancement dudit forum.

Toutefois, elle a plaidé pour la mise en place d’une armée continentale pour les missions de maintien de la paix en Afrique. Selon elle, les prérequis sont déjà là, mais il manque deux facteurs pour y parvenir. « Il faut que tous les Etats soient des pourvoyeurs en hommes de terrain. Et le deuxième facteur, c’est le financement. Le Président Macky Sall a dit qu’il faut repenser l’intervention des Nations unies sur le théâtre des interventions. Il est fondamental de s’appuyer sur nos forces locales avant de nous ouvrir aux forces venues d’ailleurs », a-t-elle déclaré.

Interrogée sur la situation en Ukraine, la cheffe de la diplomatie sénégalaise est heureuse d’annoncer la venue au Sénégal dans un mois du ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine. « Nous discuterons des conditions. Nous avons reçu une invitation du Président Zelensky pour que le Président de l’Ua effectue une visite en Ukraine. Nous allons voir dans quelles conditions et circonstances organiser cette visite. Le plus important c’est que nous avons permis au Président Zelensky de s’adresser aux chefs d’Etat africains », a dit Me Aissata Tall Sall.

Cheikh Moussa SARR

9 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article