image

« POURQUOI IL N’Y AURA PAS DE BLOCAGE DU BUDGET » (ABBA MBAYE, DÉPUTÉ YAW)

image

Le risque de blocage du budget est déjà là et Malick Kébé de Yewwi askan wi a annoncé la couleur. « Nous ne voterons pas un budget de complaisance », a prévenu le responsable de Taxawu Sénégal aux Parcelles Assainies, vendredi, dans Bés bi. Son camarade de parti Babacar Abba Mbaye, député de Saint-Louis, se veut optimiste pour le vote du budget 2022-2023 qui, selon lui, doit être le début d’une « vraie transformation » du Sénégal ». Il l’a fait savoir, vendredi, à l’ouverture de la session ordinaire unique du présent exercice parlementaire. « Il n’y aura pas de blocage, a-t-il dit. Le postulat de base, c’est d’accepter qu’il y aura un débat puisque ce budget-là est très important. Parce que c’est le premier budget où on aura des revenus du gaz et du pétrole. C’est un budget à plus de 6 000 milliards de francs Cfa C’est historique ».

L’ancien leader de Convergence socialiste rappelle que depuis 1960, il y a eu une évolution dans le budget du Sénégal. « Aujourd’hui, on commence à entrer dans un cycle, qui nous impose de se poser des questions. Nous sortons d’une double crise. Le Covid-19 nous a montré comment à quel point structurellement notre Santé est fragile. La crise de l’Ukraine nous a montré que notre économie est totalement exsangue », explique M. Mbaye. Il ajoute : « Un débat exige du courage, de la loyauté, de la lucidité et qu’il n’y ait pas de tabous. On est là pour se dire des vérités, qui feront avancer notre pays ».
Abba Mbaye a aussi abordé la proposition de loi de Mimi Touré. « On va lire ça objectivement, rationnellement, démocratiquement et lorsque cela se posera sur la table, chacun aura son point de vue à donner. C’est excellent d’avoir des personnes qui osent ouvrir les débats. Il n’y a pas de débats tabous ici. Tous les débats feront l’objet d’échanges », estime l’opposant.

Dié BA

16 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article