image

"POURQUOI JE NE SIGNERAI PAS LA CHARTE DE LA NON-VIOLENCE"

image

Suite aux sorties de certains hommes politiques, traitant Ousmane Sonko de violent, le leader du Pastef a tenu un point de presse aujourd’hui à son siège.

Ousmane Sonko a fait une brève historique sur la violence dont son parti est victime." La violence contre ma personne a débuté depuis ma radiation dans la fonction publique le 29 Août 2016".

Depuis lors, M. Sonko se dit être victime d’une violence perpétrée par le Président Macky Sall contre son parti et ses militants." Le 06 octobre 2018, lors d’un meeting à Keur Massar une de mes militantes a été sauvagement tuée. Jusqu’à ce jour, aucune enquête n’a été diligentée pour arrêter les coupables" déplore t-il.

Selon le leader du Pastef, cette violence, il l’a subie un peu partout lors de ses tournées politiques. " Les nervis payés et logés par Macky Sall se sont attaqués à ma caravane et la justice ne fait rien. Il est le Président le plus violent que le Sénégal ait jamais connu depuis l’indépendance", martèle t-il. Avant d’ajouter que le Président n’a jamais condamné une violence perpétrée contre sa personne.

Quant à la signature de la charte sur la non violence, M. Sonko a encore réitéré son propos. " Je ne signerai jamais cette charte. Les conséquences peuvent se retourner contre ma personne". D’ailleurs il se demande le bien fondé de cette charte.

Le leader du Pastef met toutefois en garde ceux qui veulent le mettre en mal avec les Sénégalais." La stratégie du chaos ne passera pas. La conquête du pouvoir se fait par la voie démocratique. Mais nous n’allons jamais nous rendre à Macky Sall, avec les mains et les pieds liés".

Pour terminer, Ousmane Sonko annonce la parution d’un troisième ouvrage coécrit, sur sa vision de la décentralisation.

Fodé CAMARA

24 novembre 2021