image

« POURQUOI L’OBJECTIF D’UNE VICTOIRE AFRICAINE EST À PORTÉE DE MAIN » (CAF)

image

Sur les cinq nations africaines au Mondial Qatar 2022, une s’est détachée. Le Maroc a brisé le plafond de verre des quarts de finale pour signer une qualification historique en demi-finales de la Coupe du monde. Le Sénégal, champion d’Afrique en titre, qui visait le carré d’as, s’est incliné en huitièmes de finale.

Bien qu’éliminés en poules, la Tunisie et le Cameroun ont remporté des victoires de prestige respectivement contre la France, championne du monde 2018, battue en finale de l’édition 2022, par l’Argentine, et le Brésil.

À l’heure du bilan, le président de la Confédération africaine de football (Caf), Dr Patrice Motsepe a fait face à la presse ce mercredi 21 décembre à Johannesburg. « Les 54 pays africains membres de la CAF sont extrêmement fiers et inspirés par les victoires et les succès des cinq nations qui ont représenté la CAF à la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022 », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter : « Nous sommes particulièrement fiers de la qualification historique du Maroc pour les demi-finales de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022. C’est la première fois dans l’histoire de la Coupe du Monde de la FIFA qu’une nation africaine arrive à ce stade de la compétition. Je tiens à exprimer notre profonde gratitude aux joueurs (Les Lions de l’Atlas), à l’équipe technique, à la Fédération Royale Marocaine de Football sous la direction exceptionnelle du Président Faouzi Lekjaa, au peuple marocain et à Son Altesse Royale le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste. »

Fort de ces résultats, il est convaincu que l’objectif qui est « de faire en sorte qu’une nation africaine remporte la Coupe du Monde de la FIFA » est « à portée de main ».

« Nous continuerons à investir dans le football scolaire, les académies de jeunes garçons et filles, et les infrastructures et installations de football », a-t-il poursuivi.

Par le biais de son président, la CAF s’engage également « à améliorer la qualité des formateurs, des entraîneurs, des arbitres et du football dans chacune des 54 associations membres de la CAF. »

Il a souligné que « la mise en œuvre des meilleures pratiques mondiales en matière de gouvernance, d’audit et d’administration porte ses fruits et des discussions mutuellement bénéfiques ont lieu avec nos sponsors, partenaires et investisseurs financiers. Nous progressons également dans le dossier de la Super League africaine et des annonces à ce sujet seront faites en temps voulu. »

Pour lui, le football doit être utilisé comme un outil pour unir les personnes de différentes races, groupes ethniques et milieux religieux, et pour contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques et de vie de tous les peuples.

Dié BA

21 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article