POURQUOI LA PROPRIÉTAIRE DE SWEET BEAUTY N’A PAS DÉFÉRÉ DEVANT LE DOYEN DES JUGES

news-details
AFFAIRE ADJI SARR/SONKO

Ndèye Khady Ndiaye, Propriétaire du salon Sweet Beauty, Inculpée et placée sous contrôle judiciaire lors de sa première comparution, elle est poursuivie pour incitation à la débauche, complicité de viol et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. La jeune dame est citée dans l’affaire opposant Adji Sarr à Ousmane Sonko, placé sous contrôle judiciaire pour viols et menaces de mort. En sus, il est également interdit à Ndèye Khady Ndiaye de se prononcer sur l’affaire dans la presse.

Elle devait déférer à une convocation, ce mercredi, pour être auditionnée au fond. Ce qui n’a pas été fait. Pour cause, c’est le juge du 8e cabinet Samba Sall qui l’avait reçu lors de sa première comparution. Or, ce dernier s’est désisté du dossier pour convenance personnelle. Selon nos sources, comme le dossier n’est plus avec le juge d’instruction du 8e cabinet, il faudra une autre convocation par le doyen des juges. Ce qui n’a pas encore été fait.

Vous pouvez réagir à cet article