image

POURQUOI LE FILS DE KHALIFA SALL A ÉTÉ ARRÊTÉ

image

Ça ne devrait pas plaire à son père. C’est une affaire d’escroquerie foncière présumée portant sur un montant de 46 millions de FCfa. Elle met en cause le fils de Khalifa Sall, Ismaïla qui a été arrêté par la Division des investigations criminelles et déférés hier au parquet. Des sources proches du dossier confient que son arrestation fait suite à une plainte d’un Italien, Agatino Pellizzeri. Une histoire qui remonte à octobre 2019 lorsque l’Italien avait voulu implanter une usine à café au Sénégal. Alors, Ismaïla Sall lui a proposé ses services avec un terrain à Keur Moussa où l’investisseur lui-même en avait déjà, mais cherchait plutôt une surface élargie. Le fils de l’ancien maire de Dakar lui promet donc un terrain appartenant à un certain Mohamed Gaye qui, apprend-on, n’est finalement qu’un nom fictif. A l’arrivée, M. Sall n’a donc « rien exécuté du travail demandé et était en complicité avec un autre du nom de Abdoulaye Ibrahima Pam ». Bés Bi a appris que Ismaïla Sall a fini par « reconnaître les faits » à lui reprochés. Il est donc poursuivi pour abus de confiance, escroquerie, faux et usage de faux.

Mais le jeune Sall n’est pas à sa première affaire d’escroquerie présumée. Puisqu’en 2016, il avait fait l’objet de plusieurs plaintes. Un article de Senenews.com relatait en 2016 que parmi les présumées victimes de M. Sall, il y a Bourel Ba, un éleveur, qui lui réclamait la somme de 3 millions. « Lors de la Tabaski, Sall fils aurait 41 moutons, à raison de 63 000 FCFA l’unité et 20 autres pour 50 000 FCFA chacun. Pour les 41 moutons d’une valeur totale de 3 583 000 de nos francs, le fils du maire de Dakar ne lui aurait versé que 500 000 francs et 400 000 francs à Aliou, qui est le neveu de M. Bâ et à qui il doit 20 autres têtes », rapportait le site.

Source : Bès Bi Le Jour

22 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article