image

POURQUOI LE SAARA DÉNONCE LA GESTION DE LA DIRECTION GÉNÉRALE

image

Le Syndicat autonome de la recherche agricole et agroalimentaire (Saara) a fait face à la presse, ce mardi, dans les locaux de l’Isra. Ils ont rappelé avoir dénoncé, il y’a à peine deux mois, en mars 2022, la gestion de la direction générale, basée sur le diktat d’une administration qui n’accompagne pas les enjeux de la recherche, sans aucune vision pour son rayonnement encore moins pour le développement du secteur agricole.

« Cette direction qui avait cristallisé tous les espoirs de tous les agents, est en train de montrer ses limites, entraînant des départs de chercheurs vers d’autres institutions nationales, régionales et internationales. Ces limites aujourd’hui se reflètent dans leur capacité de répondre à une commande présidentielle », a dit leur porte-parole du jour. En effet, pour parer à cette situation qui fragilise l’Institut sénégalais de recherches agricoles (Isra), et répondre aux besoins de performance des travailleurs de l’Isra, son excellence le président Macky Sall, lors du conseil des ministres du 30 mars 2022, a instruit sur la question liée au développement de la recherche agricole pour asseoir notre souveraineté alimentaire, un des axes du plan de relance de l’économie nationale, le président de la République insiste sur l’importance qu’il accorde à ce volet pour améliorer les productions concernant toutes les spéculations.

Le chef de l’Etat demande, dès lors au ministre de l’agriculture et de l’équipement rural, de lui proposer, avant la fin du mois d’avril 2022, un plan d’urgence de transformation de la recherche agricole, en cohérence avec nos objectifs de souveraineté alimentaire. Le président invite aussi, dans cette perspective, le ministre de l’agriculture, à actualiser, dans le consensus, les missions, l’organisation, le fonctionnement de l’Isra, ainsi que le statut des chercheurs en activité dans cette structure stratégique.

Il faut dire que le Maer a instruit à son tour au Dg de l’Isra de coordonner les travaux avec l’ensemble des services et partenaires du Maer pour répondre à la demande. C’est ainsi que le Saara et les autres syndicats de l’Isra ont élaboré les documents demandés. Toutefois, ils regrettent le fait que le document sur la transformation de la recherche agricole n’a jusqu’ici pas été partagé. Le document sur le statut du chercheur produit consensuellement fait l’objet d’un blocus. Et quant au règlement d’établissement, il n’est toujours pas finalisé et demeure confisqué par la direction générale.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (Photo)

15 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article