« POURQUOI LE SÉNÉGAL NE DÉCOLLE PAS »

news-details
LR DU TEMPS

Le mental est très important dans une démarche de gagne mais aussi de développement économique. Selon Amath Soumaré, c’est ce qui manque au Sénégal. Spécialiste de l’intelligence économique, M. Soumaré, qui intervenait à l’émission Lr du Temps sur Iradio, relève que le mental reste la base de tout progrès économique, social et même dans le domaine du football. « Il est évident que l’on ne nait pas avec le mental. Ça s’acquiert avec le temps. Le mental vient avec les expériences de réussite et même des échecs », souligne-t-il.

Sur la tribune de Lr du Temps, Amath Soumaré a aussi décelé d’autres points qui plombent le décollage du Sénégal. Le manque d’objectifs clairs, la transition de l’économie qui s’est faite en quittant l’économie traditionnelle pour celle de la connaissance et que nos dirigeants ne comprennent pas, la non-valorisation de la diaspora sénégalaise, le gaspillage des ressources, le manque de civisme notoire sont, entre autres, les goulots qui empêchent le Sénégal de connaître un essor économique, selon M. Soumaré. « Les pays, qui sont considérés comme des ’’Dragons économiques’ ’en Asie, ont refait leur économique sur la base du civisme. Alors que le manque de civisme est notoire chez nous. Ce phénomène nous coûte 5% de Pib de taux de croissance. Si le Sénégal était régulé comme le Rwanda, on aurait 11 ou 12 points de croissance », a regretté l’invité d’Alassane Samba Diop.

Son co-débatteur, le psychologue, Ousmane Ndiaye, lui, place le retard du Sénégal dans son histoire. « Nous avons été dépossédés de notre propre histoire et réduits à être des spectateurs. Ce que nous avons au Sénégal, nous le partageons avec toutes les anciennes colonies françaises d’Afrique comme la Côte d’Ivoire et le Niger », renseigne M. Ndiaye.

Vous pouvez réagir à cet article