image

POURQUOI LES MOTS VOLENT TRÈS BAS

image

Le hip-hop Galsen, statique à un moment donné, est en effervescence. Au-devant de la scène, le rappeur Ngaaka Blindé et le groupe Akhlou Brick Paradise. Ces derniers se sont livrés à un clash qui affole la toile. Leurs différentes vidéos se sont vite hissées, malgré la polémique, au top des tendances sur la plateforme YouTube. En 72 heures, ils ont dépassé la barre des 100.000 milles vues.

Le clash est un anglicisme qui désigne familièrement un affrontement verbal entre deux ou plusieurs personnes. Et, généralement, il est utilisé par les artistes rappeurs pour donner un peu du pep. Le constat est que depuis un certain moment, le clash se fait rare pour ne pas dire inexistant. Les rappeurs semblent éviter ce terrain glissant, même si le clash est une partie intégrante de ce genre musical. Le groupe Akhlou Brick et Ngaaka Blindé l’ont ressuscité.

Le weekend a été mouvementé dans la galaxie hip hop du Sénégal entre clash, insultes et répliques. Akhlou et Ngaaka ont pimenté le rap Galsen. Puisque Mist’Ara et Dayzakala ont sorti en premier « Deff effect », en feat avec King Kheuch & El Menemo. C’est une chanson qui traite des conséquences que peuvent avoir chaque acte que l’on pose dans cette vie. Et, face aux piques de Akhlou Brick et Cie, le rappeur connu pour ses punchlines, Ngaaka Blindé n’a pas tardé à réagir et a servi une réponse salée au groupe de rap avec le titre « Effect secondaire ».

Les vidéos deviennent virales. Ces morceaux sont partagés par les différents inconditionnels des rappeurs. Chacun supporte son camp. Des sénégalais, séduits par ces échanges épiques, attisent les choses et applaudissent les rappeurs. Car, selon eux, ce clash sort le rap de sa léthargie. Leurs doléances seront entendues, puisque Akhlou Brick est revenu à la charge avec un second morceau intitulé « Effect Mère ». Les deux rappeurs de Mbour qui forment ce groupe servent encore une réponse incendiaire à Ngaka Blindé en y associant, cette-fois ci Bril Firth 4 en le traitant d’entonnoir. Comme un jeu d’enfant, hier, vers les coups de 4 heures du matin, l’auteur de « King Baba » revient avec « Mbaye Leumbé ». Ces tubes, aux contenus crus et indécents, semblent être pourtant bien appréciés par les fans. Pour cause, ils se placent dans le top des tendances sur YouTube. Et font le buzz sur le net.

Pour rappel, le clash entre Akhlou Brick et Ngaaka est une suite logique. Il ne date pas d’aujourd’hui. En 2015 Ngakaa avait fait un freestyle, dans la chanson « Mangui ni ». Il avait même insulté. Dans la même année Akhlou qui se sentait visé réplique dans un titre « Menolen rap » « A défaut d’avoir de l’inspiration, ils ont l’insulte à la bouche » chante le groupe, en faisant allusion à Ngaaka.

L’avis tranché des animateurs de rap
L’animateur de la 2Stv, Pape Sidi Fall n’y est pas allé par 4 chemins. Pour lui, il faut arrêter ce clash et « refuser d’être des bêtes de foires. Car il y a des personnes qui sont attirées par la recherche du buzz ». Son confrère Kalz de la Rfm ajoute que « Akhlou Brick a invité Ngaaka Blindé sur un terrain qu’il maîtrise âprement. « Il ne faut pas se voiler la face, ces clashs, sont du n’importe quoi. C’est des problèmes personnels » note-t-il. Pour Bara, animateur de Rap à Seneweb, le digital a récupéré le buzz et a donné beaucoup de contenu aux You tubeurs, influenceurs… « Les artistes également ont trouvé leur compte. Car, le nombre d’abonnés, le nombre de vues sont conséquents ».

Adama Aïdara KANTE

28 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article