image

POURQUOI NOUS JEÛNONS ?

image

Le jeûne du mois de ramadan qui est une obligation chez le musulman, est un événement planétaire. Le mois de ramadan, c’est un mois de spirualité pour les uns et de bonnes affaires pour les autres. Il impose un rythme nouveau avec un bouleversement des habitudes alimentaires. C’est un verset coranique qui institue le ramadan, le 9ème mois du calendrier hégirien.

Dans le coran, Dieu Swt dit : « Oh, vous qui croyez, le jeûne vous est prescrit, comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés. Peut-être seriez-vous pieux ! Souratoul Bakhra. Mais comme l’indique ce verset, le jeûne religieux est une pratique antérieure à l’islam. Les fidèles du Prophète Ibrahim (Psl) jeûnaient aux éclipses, aux équinoxes et au solstice. Le judaïsme prévoit des jeûnes périodiques, le carême aussi est une période de 40 jours, où le chrétien se prépare chaque année à vivre la fête de pâques et d’ailleurs, cette année, les musulmans et les chrétiens jeûnent ensemble, pour au moins, une dizaine de jours. Selon même le coran, la raison essentielle de ce jeûne, est exprimée dans ce verset « Peut-être serez-vous pieux ! ».

La piété
La piété, l’investissement au service de Dieu, est donc l’objectif recherché par le jeûneur musulman. Le jeune est en rapport avec la nature de l’humain, qu’enseigne le Coran. L’être humain, dans le Coran, est constitué d’une entité d’essence matérielle et d’une entité d’essence spirituelle. L’être humain est la conjonction des cellules de son corps et des valeurs en soit même, il en est autrement pour l’âme. La quête de conscience est un projet essentiel de l’âme. En cessant de manger ou de boire du lever au coucher du soleil, le jeûneur musulman, contrecarre des penchants naturels de son corps en refreinant discours et initiatives superflues. Il raffermit sa foi en Dieu, car il va poindre ses pulsions et se dispose à les appréhender pour les canaliser.

« Nous jeûnons pour aller directement au Paradis »
Certains besoins physiques étant supprimés et reportés dans le temps, le jeûneur échappe à leur emprise et devient mieux disponible à l’aspect spirituel. Dès cet instant, le musulman intensifie ses exercices spirituels, méditations, recueillement, charité… L’heure de la rupture sonne alors, comme une victoire. Le mois de ramadan se veut un mois de très grande intensité, où l’entité génétique affaiblit. Donc nous jeûnons pour aller directement au Paradis.

Imam Birame POUYE

6 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article