image

POURSUITES JUDICIAIRES EN PERSPECTIVE CONTRE PLUSIEURS PERSONNALITÉS DE L’ANCIEN RÉGIME

image

En Guinée, le ministère de la Justice a enjoint au procureur de la République d’engager des poursuites judiciaires contre plusieurs personnalités de l’ancien régime, dont Ibrahima Kassory Fofana, ancien Premier ministre de mai 2018 jusqu’au coup d’État. Parmi les personnes visées, figurent son conseiller spécial en charge de l’Économie, des Finances et du Budget, Ansoumane Kamara, ainsi que l’ancienne Directrice générale de l’Agence Nationale d’Inclusion Economique et Sociale (ANIES), Sanaba Kaba.

Il leur est reproché des faits présumés de détournements, de blanchiment, de corruption et complicité portant sur la somme de plus de 40 milliards F CFA.
« Dans le cadre de la réduction de la pauvreté et des inégalités, l’État guinéen s’est engagé à apporter de l’aide aux plus vulnérables et de lutter contre l’exclusion sociale en complément de l’existence du Programme filet social productif et le fonds de développement social et de solidarité principalement financés par les partenaires techniques et financiers dont l’impact était considéré comme fiable soit seulement 12% de la population ciblée », précise le communiqué signé par Alphonse Charles Wright.

Le document, rendu public ce jeudi 11 août, ajoute que « c’est dans cette perspective que le Premier ministre d’alors décidait dans un slogan de notoriété publique ‘’politique de partage de la propriété’’ qui était censée répondre à la fois à une logique économique, politique, et sociale par la création de (l’ANIES), en charge du pilotage et de l’animation de politique publique considérée ».
Sauf que « plusieurs montants ont été décaissés sans réel impact sur la vie des populations cibles autour desquels subsistent des indices concordants laissant croire au-delà de tous doutes raisonnables qu’ils ont été détournés, blanchis et utilisés à d’autres fins ».

Die BA

12 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article