PR DAOUDA NDIAYE : « LE SYSTÈME SANITAIRE EN AFRIQUE RESTE FRAGILE »

news-details
JURY DU DIMANCHE

La santé de L’Afrique reste fragile. Les 70% de besoins en matière de prise en charge ne sont même pas couverts. Le pire est qu’en terme de traitement sanitaire, ce sont les riches qui sont privilégiés au détriment des plus démunies. C’est l’amer constat de Docteur Daouda Ndiaye dans l’émission le Jury du dimanche. Le chef du département de Parasitologie à l’Ucad (Université Cheikh Anta Diop) pense que le ratio sanitaire en Afrique est faible par rapport aux recommandations de l’Oms. « En Europe, pour 10 mille habitants, vous avez 36 médecins. Aux États-Unis, c’est un peu pareil. En Afrique, pour l’essentiel, vous avez deux spécialistes pour 10 mille habitants », renseigne Dr Ndiaye.

Cette situation s’est répercutée sur les médicaments. Selon le conseiller spécial de l’Oms, les médicaments coûtent six fois plus chers en Afrique qu’en Europe. La cause : une bonne partie de ces médicaments sont produits et transportés depuis l’Europe. C’est pourquoi, il prône que les dirigeants mettent les moyens pour créer des industries pharmaceutique en Afrique. « C’est le seul moyen de réduire le coût des médicaments », estime-t-il. Avant de noter que « l’expertise pour une industrie pharmaceutique en Afrique est là ».

Vous pouvez réagir à cet article