PR NGOUDA MBOUP : « LE PRÉSIDENT S’EXPOSE EN TERMES DE RESPONSABILITÉ »

news-details
SUPPRESSION DU POSTE DE PREMIER MINISTRE

Le poste du Premier ministre va être supprimé dans les prochaines semaines. L’information a été donnée en exclusivité par le site emedia.sn. Interpellé sur la question, le constitutionaliste Mouhamadou Ngouda Mboup a dit toute sa surprise d’entendre une telle information. « J’ai été pris de court par cette annonce. Je n’attendais pas le président de la République à ce niveau parce que supprimer le poste de Premier ministre revient à changer la nature du régime. C’est une réforme qui va traverser toutes les dispositions constitutionnelles. Il s’expose lui-même en termes de responsabilité parce qu’il change le régime. Et dans le cadre d’un régime présidentiel, il faudrait qu’il ait une séparation rigoureuse des pouvoirs », a déclaré le constitutionaliste.

Selon lui, supprimer le poste du Premier ministre revient à toucher à toute la Constitution. Ce qui, à son avis, ne sera pas quelque chose de simple. « Cela requiert une réforme majeure parce qu’on va toucher plusieurs articles de la constitution du Sénégal. Le président de la République peut supprimer le poste de Premier ministre parce que la constitution lui en donne droit mais, la légalité doit être alignée avec la légitimité. Et, cette légitimité est octroyée et donnée par le peuple. Le Premier ministre dirige une institution qui est au même titre que l’institution de la présidence de la République. Ces institutions sont les fondamentaux de la République. Donc, pour y toucher, il faut discuter avec les acteurs. C’est UN vaste chantier qui mérite une discussion et cela doit se faire dans la transparence », a renchéri Mboup qui ne voit pas la pertinence de la suppression du poste de Premier ministre parce que le Sénégal n’est pas dans une crise institutionnelle.

Vous pouvez réagir à cet article