PRÉAVIS DE GRÈVE : LES ASSURANCES DU MINISTÈRE DE L’EDUCATION

news-details
ANNÉE ACADÉMIQUE 2018-2019

Des turbulences en vue dans le secteur éducatif après les préavis de grève du Syndicat autonome des enseignants du moyen secondaire du Sénégal (SAEMS), et celui du Cadre unitaire des syndicats du moyen secondaire (CUSEMS), portant sur des sempiternelles revendications pour l’équité dans le système de rémunération des agents de l’Etat, la correction des lenteurs administratives autour de documents délivrés aux enseignants, et l’organisation des concours annuels, permettant le passage d’un grade A à celui de B.

Décidés à obtenir gain de cause, les syndicats d’enseignants ont déposé des préavis de grève. Dans ce sillage, le CUSEMS a, déjà, saisi le chef de l’Etat pour l’informer de la situation.

En face, le ministère de l’Education nationale assure que les différents dossiers sont pris « très au sérieux ». Ainsi, sur le cas des lenteurs administratives, le Directeur de la Formation et de la Communication indique que « des pas ont été franchis pour accélérer les choses » sans plus de précisions.

Concernant les passerelles professionnelles, Mouhamadou Moustapha Diagne, dit « que son département a fait l’essentiel, et que c’est maintenant au ministère de l’Enseignement supérieur, de jouer sa partition.

Pour le système de rémunération à revoir, il reconnait, toutefois, « que c’est compliqué, et aucune possibilité de baisser les salaires non plus pour un nivellement », joint par iRadio. L’exploitation prochaine en perspective de 2021, du pétrole et du gaz, pourrait être la solution.

Vous pouvez réagir à cet article