image

PREMIER AFRICAIN À RECEVOIR LE PRIX PRITZKER D’ARCHITECTURE

image

Pionnier des constructions durables au service des populations, comme l’école de son village natal au Burkina Faso, l’architecte Francis Kéré a reçu mardi le prix Pritzker. Du coup, il devient le premier Africain à recevoir la plus haute distinction de la profession.

"Je suis totalement convaincu que tout le monde mérite la qualité, que vous soyez riche ou pauvre. C’est là toute mon idée : comment créer du confort même pour les pauvres", a réagi l’architecte avec l’AFP, dans ses bureaux à Berlin. Sa vie est partagée entre l’Allemagne qui l’a adopté et son pays natal.

Né en 1965 à Gando, village à l’époque sans école du Burkina Faso qui l’a inspiré toute sa carrière, Francis Kéré devient le premier Africain à recevoir le "nobel" de l’architecture, un prix remis chaque année depuis 1979 et qui a déjà couronné les plus grands noms de cet art, comme Frank Gehry, Tadao Ando, Renzo Piano, Zaha Hadid ou Jean Nouvel.

"Nous avons beaucoup de jeunes qui cherchent des opportunités, et voir l’un d’entre eux gagner le prix Pritzker peut être une grande ouverture et une grande inspiration pour devenir architecte", a-t-il poursuivi, toujours avec l’AFP.
Francis Kéré est connu pour son implication dans des projets utiles à la population, comme des écoles, des établissements de santé ou des espaces publics, dans plusieurs pays africains, comme le Burkina Faso, le Bénin, le Mali, le Togo, le Kenya et le Mozambique.

"Grâce à son engagement pour la justice sociale et à l’utilisation intelligente de matériaux locaux pour s’adapter et répondre au climat naturel, il travaille dans des pays marginalisés, où les contraintes et les difficultés sont nombreuses et où l’architecture et les infrastructures sont absentes", ont salué les organisateurs du prix Pritzker, remis par la fondation Hyatt, dans un communiqué repris par l’AFP.

EMEDIASN

16 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article