image

PREMIER ESSAI DU TRAIN DE BAMAKO À KAYES

image

Après plusieurs années d’arrêt, le train a sifflé, mercredi 13 juillet, dans la matinée, à la gare de Bamako. Il doit faire le trajet Bamako-Kayes pour un voyage test, après les essais effectués entre Bamako et Néguéla, dans le cercle de Kati. Selon la ministre des transports, l’objectif de ce voyage est d’évaluer les travaux de réhabilitation effectués, avant la relance du trafic proprement dit.

Gare ferroviaire de Bamako, mercredi 13 juillet, il est 8h. Sur les rails, une locomotive et une rame de plusieurs wagons sont positionnées. Selon studio Tamani qui donne l’information, à bord, des techniciens, mais aussi des responsables de la société du patrimoine ferroviaire. Le train doit quitter Bamako pour Kayes. Un voyage test, avant la relance de l’activité ferroviaire. Ce moment a été longtemps attendu selon la ministre des Transports et des Infrastructures, Dembélé Madina Sissoko. « Nous sommes là ce matin (mercredi 13 juillet, ndlr), à la gare ferroviaire de Bamako pour procéder au lancement de l’essai du trafic voyageur entre Bamako et Kayes. Depuis 2018, le chemin de fer du Mali est à l’arrêt », explique la ministre. Elle précise que, « ce sont les techniciens maliens qui ont eux-mêmes mis la main à la pâte sans aucune aide extérieure ».

Une « immense » joie pour les cheminots
Les derniers réglages finis, le train siffle et démarre pour Kayes à 8h 45. L’attente aura été longue. Après quatre années d’arrêt, des cheminots jubilent. « Une joie immense en ce qui me concerne, et en ce qui concerne l’État parce que le train fait partie de l’économie du Mali », souligne Abdoulaye Berthé, ancien secrétaire général des syndicats du chemin de fer. Il espère que ce voyage test sera la reprise définitive du trafic ferroviaire « Nous leur souhaitons bonne chance et bon courage pour la bonne continuité de la circulation du train qui va dans l’intérêt national et dans l’intérêt de certains villages qui en souffre beaucoup ».

Plusieurs travaux ont précédé ce redémarrage, selon la ministre des Transports. Parmi ceux-ci : le renforcement de la voie ferroviaire, la rénovation de 19 gares, et la réhabilitation des ponts de Galouko, Mahina et Toukotoko. La ministre annonce aussi l’arrivée prochaine de 3 nouvelles locomotives.
Des populations émerveillées

À Kita, c’est une population en liesse qui a accueilli le train le mercredi 13 juillet. Le sifflement de la locomotive a émerveillé des kitois nostalgiques du train voyageur. Ceux-ci s’impatientent de voir la reprise effective du trafic ferroviaire.

Hawa TOUMAGNON (stagiaire)
Avec Stuidio Tamani

15 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article