PREMIERS PAS DE LA COMMISSION D’ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR L’AFFAIRE DES 94 MILLIARDS F CFA

news-details
ASSEMBLÉE NATIONALE

L’Assemblée nationale vient de rendre public les tout-premiers pas réalisés par la Commission d’Enquête parlementaire sur l’affaire dite des 94 milliards de francs Cfa dans le dossier du TF1451/R, qui opposait principalement le leader de Pastef, Ousmane Sonko, à Mamour Diallo, Directeur des Domaines.
Dans un communiqué rendu public ce vendredi, 19 avril 2019, l’Assemblée nationale partage les premières conclusions sur le dossier qui a tenu en haleine la sphère politique sénégalaise durant la période de la campagne électorale pour la présidentielle du 24 février dernier. La Commission parlementaire relative à cette affaire des 94 milliards FCFA s’est, en effet, réuni ce vendredi, dans la matinée, à l’Hémicycle, dans la salle de la Commission de l’Economie générale, des Finances, du Plan et de la Coopération économique, sous la présidence du député Aymérou Gningue, président du Groupe parlementaire de la majorité (Benno Bokk Yaakaar), en sa qualité de doyen d’âge des membres présents.

LE 15 AOÛT, DATE BUTOIR

Au cours de ladite réunion, un bureau (un président, un vice-président et un rapporteur et des membres) a été mis sur pied pour mener l’enquête par la voie de la méthodologie de travail dégagée aujourd’hui. Il sera dirigé par le député Cheikh Seck, Président de la Commission du Développement et de l’Aménagement du Territoire. Le poste de Rapporteur est revenue à Madame Dieh Mandiaye Ba, Présidente de la Commission de l’Economie générale, des Finances, du Plan et de la Coopération économique, tandis que le poste de Vice-président a été mis provisoirement en vacance, en raison de l’absence des membres de l’opposition (groupe parlementaire Liberté et Démocratie et non inscrits). Par ailleurs, les députés Nicolas Ndiaye, Seydou Diouf, Pape Sagna Mbaye, Djibril War et Aymérou Gningue, sont les autres membres de la Commission d’enquête. Avec les membres du bureau, ils se sont donnés la mission « de procéder à la revue documentaire et de faire prendre les dispositions nécessaires afin de respecter les délais réglementaires de dépôt du rapport de la Commission au plus tard le 15 Août 2019. »

Vous pouvez réagir à cet article