image

PRÉSENCE DES DÉPUTES-MINISTRES ?

image

Convoquée à 10 heures, la séance portant sur l’installation de la 14e législature n’a pas démarré, à midi passée. Selon des informations recueillies par un de nos reporters sur place, la présence des députés-ministres (Abdoulaye Seydou Sow, Abdoulaye Daouda Diallo) bloque la séance. Les députés de l’opposition, droits dans leurs bottes, campent sur cette position. Qu’en est-il exactement ? Contacté, au cours de l’édition spéciale consacrée à l’installation de la 14e législature, sur les antennes du groupe Emedia, le Secrétaire général du Groupe de Recherches et d’Appui à la Démocratie participative et la bonne Gouvernance (GRADEC), Babacar Fall, confirme que ces deux fonctions sont « incompatibles ».
À l’en croire, Barthélémy Dias et Cie ont des arguments qui peuvent peser sur la balance. Car, a-t-il expliqué, se basant sur l’article 54 de la Constitution, « la qualité de membre du gouvernement est incompatible avec un mandat parlementaire et toute activité publique ou privée rémunérée », entre autres dispositions.

DB

12 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article