PRISE EN CHARGE DES VICTIMES : M2D ANNONCE LA DISTRIBUTION DE 46,381 MILLIONS FCFA

news-details
Manifestations

Le Mouvement pour la défense de la Démocratie (M2D) a mobilisé 46.381.000 FCFA pour assister les familles des victimes et les blessés des dernières manifestations qui ont eu lieu au Sénégal suite à l’arrestation de Ousmane Sonko dans l’affaire Sweet Beauté. Le mouvement dit avoir répertorié 82 blessés entre Dakar, Guédiawaye, Pikine, Rufisque, Vélingara (Diaobé), Mbour et Bignona. Au total, le M2D a engagé 17.441.060 pour la prise en charge des 82 blessés.

Concernant les détenus et l’assistance aux familles 54 d’entre eux ont été pris en charge pour le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner à hauteur de 4.940.000 FCFA. La prise en charge des parents des victimes s’élève à 6.500.000 FCFA, soit 500.000 FCFA pour chacune des 13 familles. En outre, 500.000 FCFA supplémentaires ont été remis à ces familles en guise de condoléance pour un total de 12. 500.000 FCFA. S’agissant des dépenses liées aux frais d’avocats (honoraires et provisions) s’élèvent à 5.000.000 FCFA.

Une campagne de collecte de fonds lancée à partir de ce samedi

Cependant, les membres du mouvement indiquent que ces efforts consentis ne peuvent ni compenser la perte des vies arrachées à la fleur de l’âge ni reconstruire les corps amputés. Ils expriment cependant, modestement, le profond sentiment de solidarité et la compassion que l’ensemble des membres du mouvement ont vis-à-vis des familles des martyrs et des blessés. « Le M2D ne laissera jamais tomber ces jeunes sénégalais qui se sont levés pour défendre la démocratie et l’état de droit. C’est pourquoi le M2D compte mobiliser davantage de moyens pour fournir un appui encore plus conséquent aux familles éplorées et aider les jeunes blessés à reconstruire leur vie dans la dignité », rassure-t-on.

D’ailleurs, le mouvement lance, à compter de ce samedi 27 mars 2021, une campagne nationale et internationale de collecte de fonds dénommée « Ndampaayu Askan Wi ». Les outils de collecte et les modalités de la contribution, informe-t-on, seront présentés par la Commission en charge des finances. Une commission composée de personnalités intègres sera chargée de la gestion et la répartition équitable de ces fonds aux victimes.

Le report des élections rejeté

En ce qui concerne le traitement des dix exigences contenues dans le mémorandum remis aux émissaires du Khalife Serigne Mountakha Mbacké, Le M2D note, avec regret, le choix de Macky Sall de persister dans sa fuite en avant et sa gestion unipersonnelle du processus électorale. « En effet en décidant unilatéralement d’organiser les élections locales en février 2022, au moment où le M2D a formulé des exigences claires pour la tenue de ces élections en 2021, et que des échanges devraient se faire sous le contrôle du Khalife Serigne Mountakha, Macky Sall montre encore une fois qu’il n’en fait qu’à sa tête et veut jouer à la ruse.

Le M2D rejette fermement toute manœuvre consistant à amener ces élections à l’année prochaine et invite les acteurs impliqués dans le processus électoral, à mener l’audit du fichier et l’évaluation du processus de manière à tenir l’élection en 2021 », indique-t-on dans le communiqué. Toutefois, le M2D se réjouit de ce que le peuple garde encore la force, la lucidité et l’honneur de rejeter « ces démons de la division et de rester debout et déterminé à se battre pour préserver les valeurs que nous ont léguées les fondateurs de notre nation ».

Vous pouvez réagir à cet article