PROCÈS "CIRQUE NOIR" : LE PRODUCTEUR ET LES ACTEURS RISQUENT 2 ANS DE PRISON

news-details
TRIBUNAL DES FLAGRANTS DÉLITS

Le juge du tribunal des flagrants délits de Dakar a jugé, ce vendredi, l’affaire « Cirque noir », du nom de cette série dont la bande annonce a fait l’objet de polémique.

En effet, le producteur et les cinq acteurs présentés au juge sont poursuivis pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs et outrage public à la pudeur. Entendus par le juge, les mis en cause ont reconnu les faits qui leur sont reprochés. A les croire, ils voulaient juste faire une bande annonce « choc » pour faire le buzz.

Sur le rapport sexuel, la fille a soutenu qu’il s’agissait juste d’une « simulation ». Toutefois, ils se sont excusés devant le tribunal et devant les Sénégalais. Invité à faire ses réquisitions dans cette affaire, le maître des poursuites n’a pas été tendre avec les mis en cause. Après les avoir bien sermonnés, il a requis à l’encontre du producteur, Adama Ndiaye alias Go, 2 ans de prison ferme.

Concernant les acteurs, le représentant du ministère public a requis contre eux 2 ans dont 1 an de prison ferme. Intervenant en dernier lieu, la défense a plaidé la relaxe pour les acteurs et une application bienveillante de la loi pour Adama Ndiaye.

Pour mémoire, la bande de jeunes a été arrêtée suite à une plainte de l’ONG islamique Jamra et ses alliés du Comité de défense des valeurs morales (CDVM). Le producteur, les actrices et acteurs (Wizzy, O. G., Kital, Foltz, Lamsa et Diagne Roi) sont accusés d’avoir contourné la réglementation en lançant sur internet un teaser à caractère pornographique. Délibéré : le 3 septembre.

Vous pouvez réagir à cet article