PROCÈS DES FAUX-BILLETS : LE PROCUREUR INTERJETTE APPEL, LA DÉFENSE DE THIONE SECK MINIMISE

news-details
JUSTICE

Le chanteur Thione Seck n’est pas encore sorti de l’auberge. Le Parquet, qui monte au créneau, annonce qu’il va interjeter appel. Ce, après la décision d’annulation de la procédure rendue hier jeudi, 23 mai, par le juge du Tribunal correctionnel de Dakar, dans l’affaire des faux billets pour laquelle le lead vocal du groupe ’’Raam Daan" était poursuivi.

En face, l’un des avocats de Thione Seck, Me Ousmane Sèye, se dit malgré tout, très confiant. « Que le Procureur interjette appel, c’est son droit le plus absolu, minimise-t-il. Pour moi, c’est une très bonne chose parce que ça nous permettra d’avoir une décision de la Cour d’Appel. Je rappelle simplement que la Cour d’Appel de Dakar est la première juridiction à appliquer l’article 5 du règlement intérieur de l’UEMOA. Si vous vous rappelez dans l’affaire Khalifa Sall, c’est le Procureur général de la Cour d’Appel qui avait requis l’annulation des Procès-verbaux (PV) dans lesquels Khalifa Sall a été entendu sans l’assistance de ses avocats. Et, c’est la Cour d’Appel elle-même qui a suivi les réquisitions du Procureur général et a annulé tous ces PV. Si aujourd’hui, on doit retourner à la Cour d’Appel, (elle) ne pourra que confirmer sa décision. »

Libres, le leader du Raam Daan et son codétenu, Alaye Djité, ont été sauvés par l’article du règlement intérieur de l’UEMOA, instituant la présence de l’avocat dès les premières heures de l’interpellation.

Dans son réquisitoire, le Procureur avait sollicité deux (2) ans de prison dont huit (8) mois ferme contre le leader du ’’Raam Daan’’ et cinq (5) ans contre son acolyte, Alaye Djité.

Vous pouvez réagir à cet article