PROCES HISSEIN HABRE : DES VICTIMES CONTINUENT DE RECLAMER LEURS INDEMNISATIONS

news-details
AN II VERDICT

Abdourahmane Gueye, 73 ans, fait partie des victimes de l’ancien président tchadien condamné par les Chambres africaines extraordinaires (CAE) à la prison à perpétuité et à indemniser ses victimes en versant jusqu’à 20 millions de F CFA par personne. Le verdict est tombé le 27 avril 2017.
Les victimes ont choisi la date anniversaire des deux (2) ans de cette condamnation pour monter au créneau. A cet effet, le polygame septuagénaire réclame la diligence dans le dossier pour le paiement de leurs indemnisations.

« Pour nous, les victimes, juger Hissein Habré et le mettre en prison, ce n’est pas ça qui nous intéresse, martèle-t-il, au micro de Radio Sénégal. On était deux (2) Sénégalais. Demba est décédé en prison et, sa famille souffre. Moi-même. Il y a des victimes tchadiennes. Depuis le jugement, d’autres victimes sont décédées. Donc, nous qui sommes en vie, on continue à attendre. Jusqu’à quand ? »

D’après son récit, Abdourahmane Gueye a été arrêté en 1987. Aujourd’hui, il dit avoir perdu tous ses biens. Il demande aux organisations de défense des droits de l’homme de « faire pression » sur l’Union africaine et le Tchad « pour qu’on puisse payer aux victimes leurs réparations. »

Vous pouvez réagir à cet article