PROGRAMME XËYU NDAW ÑI : LES PREMIERS CONTRATS SIGNÉS À DAKAR ET À GUEDIAWAYE

news-details
SOCIETE

La première phase de recrutement du programme "xëyu ndaw ñi" a été lancée hier lundi, 12 juillet, dans les départements de Dakar et de Guédiawaye. Les premiers contrats ont été signés, à l’occasion, avec 100 contrats pour le premier et autant pour le second, portant le total à 200.

Présidant la cérémonie, le ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdoulaye Sow, a donné des assurances sur la procédure. "Il faut se départir de cette idée de bras long et aller déposer directement. C’est une démarche basée sur la transparence et l’objectivité. Les opportunités sont là", a-t-il souligné, mettant en exergue le cas de Fatou Thiam, une des jeunes enrôlés.

"En Casamance, je faisais des études en arabe. J’ai déposé et on m’a appelée. J’ai la chance d’avoir été retenue", a-t-elle confié, dans des propos repris par Le Soleil.

Jusqu’ici, 40 840 candidats ont déposé sur les 65 000 emplois attendus, a précisé le successeur d’Abdou Karim Fofana. Ainsi, pour la première phase, 1 438 demandes ont été retenues.

Mais, selon Mass Thiam, coordonnateur de l’Unité de coordination de la gestion des déchets solides, 12 000 emplois sont prévus pour les secteurs du cadre de vie et de l’hygiène publique. "L’objectif est de territorialiser les emplois en touchant toutes les localités du pays", a-t-il dit.

Quatre ministres ont procédé à son lancement dont celle en charge de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall. "Le chef de l’État, Macky Sall, avait demandé qu’on travaille ensemble pour matérialiser les promesses. Les ministères sont comme les maillons d’une grande chaîne. L’objectif est la matérialisation de ce vœu cher au président de la République", a-t-elle soutenu, tout en assurant que la machine est enclenchée et "rien ne l’arrêtera".

Vous pouvez réagir à cet article