image

PROGRÈS CONFIRMÉS

image

L’équipe nationale a montré hier soir au stade Ahmadou Ahidjo de Yaounde, qu’elle est en progrès. À preuve, cette assez large victoire par trois buts à un face à la Guinée équatoriale et qui rassure les sceptiques sur sa capacité de réaction.

Un succès qui lui ouvre les portes d’une demi-finale. Une cinquième fois pour le football sénégalais après 1990, 2002, 2006, et 2019 .

La tâche n’était pas aussi facile qu’on pouvait le croire face aux Equato-Guinéens qui ont réussi un bon tournoi et qui, en deuxième période ont donné du fil à retordre aux nôtres. Au point de rejoindre le Sénégal au tableau de marque.

Cette égalisation pouvait installer un petit doute chez Sadio Mane et ses co-équipiers qui ont rapidement repris l’initiative en marquant le deuxième but. En montrant surtout de la solidarité et de la lucidité avec l’apport judicieux des entrants, notamment de Cheikhou Kouyate et Ismaila Sarr, auteurs des deux derniers buts.

On savait que Ismaila Sarr est un élément essentiel de l’équipe nationale. Son absence depuis le début du tournoi s’est fait beaucoup sentir dans l’animation offensive et avec son retour, il a suffi de quelques actions pour se rendre du rôle clé qui est le sien.

Cette action à l’origine du troisième but de Ismaila Sarr suite à une combinaison à la PlayStation avec Saliou Ciss est une petite merveille.
Un but qui désarçonnait l’adversaire en lui ôtant toute illusion.

Avant le début de ce tournoi, nous avions estimé que la performance minimale et acceptable pour cette équipe était au moins de faire partie du carré d’as..Autrement, pour nous sa participation à cette compétition aurait été une contre-performance.

Car occuper le premier rang africain depuis deux ans au classement FIFA sans montrer grand chose à la CAN aurait été sans consistance.

A présent, les paris sont ouverts..Nombre de partisans des lions souhaitent que les lions aillent jusqu’au bout. C’est un autre challenge..

Il faudra s’attaquer d’abord en demi-finale au Burkina qui a montré un beau visage dans cette compétition avec une équipe en construction mais ambitieuse..

Restera ensuite à affronter celui qui s’imposera entre les deux mastodontes du football africain , l’Égypte aux sept titres continentaux et le Cameroun auréolé de cinq titres..

Par Mamadou KOUMÉ
Ancien Président de l’ANPS

31 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article