PUBLIREPORTAGE : ENFIN DE L’ÉCLAIRAGE À KAFFRINE APRÈS 60 ANS

news-details
ENERGIE SOLAIRE

Le Sénégal vient de bénéficier des bienfaits du projet LIGHTFORCE à travers Neurotech et ses partenaires de SALESFORCE & LITER OF LIGHT. Projet consistant à installer 100 lampes solaires, 50 lampes pour les ménages et 30 points de recharge dans trois villages de Kaffrine ; à savoir Ndiobéne Taiba – Santhie Ndiao et Ndiao Bambaly. Les équipes de Salesforce & Liter of Light avaient en charge des dépenses externes tandis que Neurotech & ses partenaires ont pris en charge les dépenses locales s’élevant à environs à huit millions FCFA.

Nous nous sommes rendus à Ndioben Taiba avec la « Team Lightforce » pour partager cette expérience avec les habitants qui viennent de réceptionner une partie des lampadaires et des points de recharge téléphone (35 lampes et 10 points de recharge) pour l’éclairage public de leur localité et le rechargement de leurs téléphones portables.

Ce jour, les populations du village l’attendaient avec impatience. Depuis 60 ans ce village est plongé dans le noir. Les conséquences de cette situation sont énormes car dans cette localité l’insécurité avec les agresseurs et les animaux en divagation règne en maitre. Mais, avec la réception de ces 35 lampes solaires, toutes les difficultés du village liées à l’absence d’éclairage public sera un mauvais souvenir. Omar Loum est le chef du village de Ndiobéne Taîba. « Nous sommes très contents. Ce jour sera longtemps gravé dans nos mémoires. En effet, depuis 60 ans notre village est plongé dans l’obscurité. Avec ces lampes, le village sera éclairé » a-t-il lancé.

Selon lui, cette obscurité dans laquelle se trouvait le village plongeait toute la population dans une insécurité totale « Nous ne parvenions pas à dormir à poings fermés à cause des agresseurs et des animaux en divagation pendant la nuit. »

Ainsi, pour veiller à l’entretien de ce joyau, le chef du village de Ndiobéne Taîba compte faire dans la sensibilisation « Je ne vais pas accepter que des gens jouent avec ces lampes solaires. Depuis belle lurette, nous sommes plongés dans le noir. Donc si cette opportunité se présente à nous, on doit s’en féliciter et en faire bon usage » a –t-il fait savoir.

Si le village de Ndiobéne Taîba sort de l’obscurité dans laquelle il se trouvait c’est grâce au concours de Neurotech et ses partenaires. « Aujourd’hui, nous sommes à Kaffrine dans le cadre du projet Lightforce pour accompagner nos partenaires Salesforce et Liter of light pour installer 100 lampadaires solaires, 50 lampes pour les ménages et 30 points de recharge avec nos partenaires BHS, PAMECAS, Technologies Services, IEP et ADEPME, entre autres, dans le cadre de notre responsabilité sociétale d’entreprise (RSE). Le cout du projet s’élève à environ huit millions FCFA », fait savoir Seynabou Dia chargée de la relation client et de la communication RSE à Neurotech.

A l’en croire, cette initiative qui entre dans le cadre de leur responsabilité sociétale d’entreprise vise à aider les populations les plus démunies « C’est très important pour nous d’aider. Parce que c’est toujours bon d’écouter les populations et d’être à leur côté. La joie que cette action leur procure est lisible à travers leur visage radieux. Cela nous réconforte dans ces moments. C’est un motif d’encouragement pour nous afin d’en faire autant dans d’autres localités. »
Toutefois, lors de l’installation de ces 100 lampadaires solaires et 30 points de recharge dans les trois villages il n’y avait pas l’ombre des autorités locales qui ont pourtant été informées. « On ne peut pas tout attendre de l’Etat c’est la raison pour laquelle nous avons initié ce projet avec nos partenaires. Cependant, il serait bon quand même de voir les autorités locales à nos côtés durant l’installation de ces lampadaires solaires qui vont profiter à toute la communauté », se désole-t-elle.

Vous pouvez réagir à cet article